Petit manuel du cunnilingus parfait

Le cunnilingus parfait existe-t-il ou bien est-il un mythe ? La vulve est un organe sensible qui délivre une douce mélodie à qui sait l’écouter. Comment donner une caresse délicieusement enivrante à sa partenaire ? On vous dit tout pour partager ensemble un moment inoubliable et hors du temps.

Après les hommes et le petit manuel de la fellation parfaite, on s’intéresse au plaisir féminin en explorant l’art du cunnilingus. Les hommes et les femmes s’adonnent-ils plus à cette pratique de nos jours qu’à l’Antiquité ? Comment un simple baiser langoureux déposé sur un triangle impatient peut-il emmener au 7e ciel ? Zoom sur un acte qui n’a pas fini de faire frémir celles qui en sont victimes.

Qu’est-ce qu’un cunnilingus ?

Il est de ces caresses qui transportent une part de son désir, mais aussi celle de l’autre. Véritable trait d’union entre deux êtres, le cunnilingus « SEXprime » pour mieux raconter son histoire.

Étymologie

Selon le Dr Gérard Leleu, auteur du livre, l’art de la fellation et du cunnilingus*, le mot cunnilingus vient du mot « cuneus », le coin et « lingere », lécher. Le coin désignant le triangle pileux du pubis de la femme.

Le cunni c’est donc l’art d’embrasser la vulve et, ce, avec délicatesse, précision et passion.

Histoire du cunnilingus

La femme détient en elle un trésor qui fascine les hommes depuis la nuit des temps.

Pourtant, dans l’Antiquité, embrasser une vulve n’avait pas bonne réputation.

Edoarda Barra, auteure du texte, « Faire des choses que l’on ne peut pas nommer ». Fellation et cunnilingus en Grèce ancienne**, nous apprend que les mots fellation et cunnilingus étaient désignés par le terme, arrêtopoeîn, que l’on peut traduire par « faire des choses que l’on ne peut pas nommer ». Il n’y avait donc pas de mots pour évoquer le sexe oral tant celui-ci était réprimé par la société.

Pour l’historien Paul Veyne*** pratiquer un cunnilingus à l’époque romaine était perçu comme un déshonneur : « À Rome, on ne peut rien imaginer de pire que le cunnilingus. »

Justement, comment le cunni s’est-il émancipé du sentiment de honte pour devenir un des baisers les plus torrides à prodiguer ?

Une caresse divine

Lorsqu’il est donné avec générosité, le cunnilingus emmène la femme sur les rives de l’orgasme.

Pourquoi le cunni est-il perçu comme divin ? Parce que le sexe féminin est sacré. Ce dernier est connecté au ciel et à la terre. Mystérieux, il ne se dévoile que dans l’intimité et se révèle sous un doigté et un coup de langue expert.

La vulve est source de vie, mais aussi de plaisir, il n’est donc pas étonnant que 75% des Français·e·s  s’abandonnent à l’exaltation provoquée par le cunnilingus****.

Lire aussi l’article : Libido : trop ou pas assez, comment savoir ?

La communication, une clef pour un cunnilingus parfait

Le dialogue est une des voies pour réussir son immersion brûlante.

Vulve, mets-toi à nu ?

Afin de promettre un plaisir optimal à sa partenaire, il est bon de connaître l’anatomie du sexe de l’autre.

La vulve est constituée des grandes lèvres, des petites lèvres, du clitoris et sa capuche, du méat urinaire et du vagin.

Le clitoris, quant à lui, se décompose en trois parties :

– la gaine périurétrale

– la gaine périvaginale

– les bulbes vestibulaires

Dans son livre le Dr Gérard Leleu revient sur des zones érogènes très sensibles à ne pas délaisser voire à honorer : la capuche qui recouvre le clitoris, la tige qui se situe sous la commissure antérieure de la vulve ainsi que la zone localisée sous le gland dont seule la langue a accès.

Hélas, il ne suffit pas de connaître par cœur la constitution du sexe de la femme pour le conquérir, afin d’être victorieux·se il faut questionner l’élue.

Personnaliser sa caresse

Chaque femme est unique et ce qui plaira à une, ne plaira pas forcément à l’autre. Il faut donc être fin·e observateur·ice pour deviner et anticiper ce qui fait vibrer celle qui se laisse aller à vos coups de langue exquis.

Connaître les désirs de l’autre est essentiel pour transformer un moment érotique en partage.

Dis-moi comment te faire plaisir

Afin d’être sur le bon chemin, vous pouvez décrypter les réactions de votre partenaire : se met-elle à bouger plus vite, ses cris sont-ils plus intenses, sa respiration est-elle plus vive ? Tous ces indices peuvent vous orienter.

De plus, pourquoi ne pas simplement poser la question : « Tu aimes quand je te lèche ici, ou que j’insiste là ? ». Ainsi vos ébats seront plus complices et satisfaisants.

Et si vous êtes joueur·se, vous pouvez poser ces questions par sexto pour faire grimper la température ou sur un site de rencontre pour pimenter vos échanges.

Cunnilingus parfait, mode d’emploi

Les corps enfin en accord, c’est parti pour un « tête à vulve » envoûtant.

Des parfums enivrants

Un cunni réussi réside en votre capacité à en apprécier toutes les saveurs, mais aussi les arômes qui découlent de cet acte merveilleux.

Commencez en douceur en explorant toutes les zones alentour comme le bas du ventre qui ne demande qu’à être embrasé. Puis descendez doucement vers le pubis en le caressant tendrement. Vous pouvez lécher les grandes lèvres et insérer délicatement vos doigts dans le vagin. Attardez-vous maintenant sur les petites lèvres qui attendent impatiemment d’être goutées puis avec votre langue, titillez l’entrée du vagin avec fougue. Enfin, le clitoris est prêt à recevoir vos jeux de langue qui devront être subtils et audacieux afin d’atteindre « la petite mort ».

Cunnilingus parfait : quelles positions privilégier ?

Il y a plusieurs positions qui procurent un maximum de plaisir.

Vous pouvez être assis·e ou à genoux devant votre partenaire qui est debout. C’est une position qui permet de jouer avec le fantasme de soumission et cela peut être terriblement excitant.

En deuxième position, vous pouvez être allongé·e comme votre partenaire, une position classique, mais intense.

Pour la troisième position, c’est celle où votre partenaire s’assoit sur votre visage (sans vous écraser) pour un cunni inoubliable et savoureux à souhait.

Le petit supplément

Pour varier les plaisirs, vous pouvez donner un cunnilingus dans un lieu insolite comme dans un ascenseur, une cabine d’essayage, une chambre d’amis.

Et puis, il n’y a pas d’heure pour une caresse vulvaire, pourquoi ne pas y succomber lors d’une sieste ou d’une matinée câline.

Le cunnilingus parfait est avant tout un dialogue charnel centré sur le désir que l’on donne et que l’on reçoit. Le baiser de la vulve est un art qui célèbre la femme et ses mystères. Et lorsque celle-ci s’abandonne sous vos caresses et effleurements, on assiste à un véritable acte d’amour.

Osez explorer votre plaisir avec NousLib .

Eva

Sources

Plaisir féminin le guide du Cunnilingus

Les articles les plus consultés