Une leçon de cunni par la star du X Erika Lust

 

Aujourd’hui, nous donnons la parole à la célèbre réalisatrice de porno féminin et experte en érotisme Erika Lust, pour une leçon de léchouillage en bonne et due forme. Messieurs, vous pouvez d’ores et déjà enregistrer cet article dans vos favoris.

(Titre original de l’article : « Eat her right ! »)

Après la sortie du film « Try my boyfriend » , ma boite mail s’est remplie de toutes sortes de messages : des filles qui voulaient que Jay Smooth devienne leur petit ami et des gars qui demandaient comment ils pouvaient apprendre ce que Smooth avait appris.  Alors que faut-il pour maitriser l’art d’un cunni renversant ? Afin d’éclairer vos lanternes sur le sujet, les filles du bureau ont accepté de vous donner quelques trucs pour devenir le roi du cunni.

Alors détendez-vous, mettez-vous à l’aise et « Bon appétit » ![1]

Astuce n°1 : déclarez votre amour à sa chatte

Nous autres, pauvres femelles, avons grandi dans un monde phallocentrique qui n’a eu de cesse de nous rappeler que nos vagins étaient bizarres et feraient mieux d’être cachés. D’ailleurs des entreprises se font chaque jour des milliards en jouant sur les problèmes d’images que nous avons avec notre corps. Et quand bien même nous arriverions à nous libérer de ces inquiétudes là, nous serions toujours fichues d’être mal à l’aise de vous « obliger » à descendre à la cave. Alors soyez compréhensif si votre partenaire est un peu timide. Dites-lui que vous êtes fou de sa chatte ! Commencez par vous échauffer les lèvres en lui disant à quel point vous aimer la lécher, que vous n’en pouvez plus d’attendre, que sa chatte est la plus sexy de toutes, que vous en êtes excité à mort.

Astuce n°2 : une approche toute en douceur et humidité

Assurez-vous que votre langue est correctement lubrifiée. Une langue sèche donnera une chatte sèche ! D’un autre coté, trop de salive peut donner une sensation de froid voire même sembler un peu crade. Trouvez le juste milieu entre les deux et surtout découvrez ce qu’elle aime, elle. Certaines filles aiment de petites morsures, d’autres des bises toutes douces, d’autres encore des jeux de doigts et d’autres enfin veulent qu’on joue uniquement avec leur clito. Vous pouvez essayer tout cela, mais s’il vous plait, soyez attentif à la réaction de votre partenaire. Le clitoris contient plus de 8000 terminaisons nerveuses ! Alors démarrez toujours en douceur et soyez prêt à continuer …En douceur également !

Astuce n°3 : léchez-la comme une crème glacée

J’ai demandé aux filles au bureau, quel coup de langue elles préfèrent. Elle sont toutes d’accord pour dire qu’il y a un mouvement en particulier qui les fait systématiquement grimper aux rideaux : le coup de la langue langoureuse. « Langoureuse comment ? ai-je demandé ? Un peu comme la langue avec laquelle on lèche les crèmes glacées en été ? » « Yep ! Celle-là même !  » m’ont-elles répondue avec des regards qui en disaient long sur les souvenirs que ce coup de langue leur avait laissé… Cela ne devait par être trop dur pour vous à reproduire si l’on considère que vous vous êtes entraîné à ce coup de langue depuis votre plus jeune âge. Alors souvenez-vous en bien : le coup de la crème glacée !

Astuce n°4 : prenez votre temps et soyez attentif

Il se peut qu’elle mette du temps à jouir. Aidez-là à se détendre, même si pour cela vous devez vous exposer à de sérieuses courbatures aux mâchoires. Ne lui faites surtout pas sentir qu’elle est une sorte de course à l’orgasme parce que si jamais vous ramenez ça à vous, c’est simple : rien ne se produira. Lui mettre la pression ne fera que la stresser. Soyez attentif à ses réactions et à ses mains : si elle attire votre nuque contre elle, tentez de mettre un peu plus de pression. Si elle repousse votre front, essayez d’y aller plus mollo sur son clito. Si ses mains ne sont pas près de vous mais en train de serrer l’oreiller, il se peut que vous soyez en train de faire un truc bien. Ne vous arrêtez surtout pas !

Pour conclure : tout ce que vous avez besoin de savoir, ses mains vous le diront. Et enfin, il ne s’agit pas que de ce que fait votre langue : votre souffle, vos doigts, vous, tout compte !

[1] En Français dans le texte

Photo : pexels

Les articles les plus consultés