Clitoris : 8 faits que vous ne connaissiez pas !

Le clitoris, ce fameux petit bouton que vous cherchez, cherchez, et que vous n’arrivez pas forcément à atteindre… Ce graal un peu mystique qui apporte un plaisir intense à votre partenaire s’il est bien stimulé, mais qui reste très abstrait pour vous ! Et souvent, malheureusement, pour votre partenaire aussi ! Focus sur cet organe dédié au plaisir, avec 8 faits que vous ne connaissiez surement pas sur le clitoris.

Fait #1 : Le clitoris est érectile !

Et oui, les hommes n’ont pas le monopole de l’érection ! le clitoris a la même capacité érectile qu’un pénis, de façon moins impressionnante, on est d’accord, mais quand même ! Cette érection intervient lors d’une stimulation physique ou mentale (merci l’imagination débordante des femmes !) et est la preuve d’une excitation. D’ailleurs, pendant un rapport, le clitoris va gonfler de plus en plus au fur et à mesure que le plaisir grandit, et ne se calmera qu’après l’orgasme ! Il a même été prouvé que les érections nocturnes étaient également possibles chez les femmes. Quand on vous dit que les hommes n’ont plus le monopole !

Fait #2 : Le clitoris mesure environ 10 cm

Oubliez l’idée d’un petit bouton qu’on a du mal à atteindre : le clitoris mesure bien entre 9 et 11 cm ! En effet, ce n’est au final qu’une toute petite partie de cet organe, le gland, que l’on peut apercevoir, sur la face externe du corps. Celui-ci fait environ 1 à 2 cm en fonction des femmes. La très grande partie du clitoris est plutôt alors sur la face interne du corps, sur les parois du vagin, en forme d’arc, divisé en deux branches. Cette découverte est plutôt récente, et révolutionne clairement le plaisir féminin : plus de différence entre orgasme vaginal et orgasme clitoridien, et surtout, le clitoris au centre du plaisir sexuel !

Fait #3 : Cet organe n’a été découvert qu’en 1998

Enfin, pas vraiment ! Le clitoris a été découvert officiellement en 1559. C’est alors un chercheur italien qui le classifie comme un organe dédié au plaisir féminin. Si cette date de l’année 1998 est importante dans l’histoire du clitoris, c’est que c’est à ce moment (seulement !) qu’une chercheuse australienne découvre son anatomie exacte. Cela permet de mieux comprendre la sexualité féminine et les mécanismes d’excitation des femmes. Il reste cependant encore un peu de travail pour que les femmes profitent pleinement de cette si belle particularité anatomique !

Fait #4 : Le point G est une partie du clitoris

Et donc, le point G existe bien ! Il s’agirait en fait d’une zone très précise du vagin, qui serait le point de rencontre entre le clitoris et la paroi du vagin. Cette zone se repère par son aspect un peu plus rugueux que le reste, et est accessible avec un peu de pratique a environ 1 doigt de l’entrée du vagin. Sa stimulation permet des orgasmes plus forts et plus intenses. Alors, maintenant que vous savez que le point G n’est plus une légende, mais a été défini de manière scientifique, vous n’avez plus aucune excuse pour ne pas partir à sa recherche !

Fait #5 : Le clitoris est l’organe le plus sensible de l’être humain

Le clitoris comporte plus de 8000 terminaisons nerveuses. Cela en fait l’organe le plus sensible du corps humain. Tous ces petits nerfs participent à la lubrification du vagin et à sa détente et son ouverture. C’est pour cela que la stimulation du clitoris, lorsqu’elle n’est pas faite comme il faut, peut vite faire mal, au risque de totalement refroidir la libido de la plus hot de vos conquêtes. Et c’est aussi pour ça que, bien stimulé, le clitoris peut provoquer un orgasme en quelques minutes seulement. A bon entendeur …

Par comparaison, le pénis ne comporte « que » 6000 terminaisons nerveuses en moyenne. Alors, le clitoris, super puissant n’est-ce pas ?

Fait #6 : Il fait oublier la légende de l’orgasme vaginal

Nous l’avons vu plus haut, le clitoris est au final beaucoup plus développé à l’intérieur du vagin qu’à l’extérieur. C’est cette découverte qui enterre complètement le mythe de l’orgasme vaginal différent de l’orgasme clitoridien. En fait, il s’agirait plutôt d’un seul orgasme clitoridien, mais qui peut se diviser en deux : l’orgasme issu de la stimulation externe du clitoris, par les doigts ou un sextoy par exemple, et l’orgasme issu de la stimulation interne de celui-ci, par la pénétration. Reste que cet orgasme « interne » est décrit par les femmes comme beaucoup plus puissant que l’orgasme externe, et surtout beaucoup plus difficile à atteindre pour la plupart d’entre elles. Alors, au boulot messieurs !

Fait #7 : Le clitoris est le grand oublié de l’éducation sexuelle

On pourrait presque dire que ce n’est pas de votre faute, vous les hommes, si vous avez parfois tant de mal à trouver comment stimuler le clitoris de vos partenaires. En effet, cet organe est l’oublié de tous les manuels scolaires, et au final de nombreuses études montrent que les jeunes adultes ne savent pas vraiment ce que c’est et comment ça fonctionne. Mais nous on sait que vous êtes des petits curieux, et que vous allez mettre un peu le nez (ou le doigt, ou tout ce que vous voulez) du côté du clitoris de vos partenaires pour combler vos lacunes éventuelles !

Fait #8 : C’est le seul organe du corps qui ne sert qu’au plaisir

Et ça, c’est surement le fait le plus important de notre article ! En effet, le clitoris ne sert à rien d’autre… que prendre son pied ! Tous les autres organes sexuels, qu’ils soient masculins ou féminins, ont des fonctions précises qui servent à la reproduction, en plus du plaisir bien sûr, mais quand même ! Le clitoris lui n’intervient pas dans le processus de reproduction. Il n’a pas non plus d’utilité pour uriner ou que sais-je encore. C’est le seul organe du corps humain entièrement dédié au plaisir, et rien d’autre. Et ça, on trouve ça génial ! Du plaisir, que du plaisir on vous dit !

Alors, maintenant que vous en savez un peu plus, allez donc y jeter un œil ! Et surtout, racontez-nous tout, on veut tout savoir !

Photo : unsplash

Les articles les plus consultés