Savez-vous bien masturber une femme ?

 

La stimulation manuelle est un art que (trop) peu d’hommes maîtrisent. Souvent maladroits, peu familiers de la géographie des lieux, ils sont rares les mâles qui savent bien masturber une femme. Alors autant vous dire qu’une fois acquise, cette compétence vous placera directement en tête de liste des meilleurs amants de ces dames. Prêt pour une petite leçon ?

Petit état des lieux de la masturbation féminine

Pour commencer, imaginez une femme en train de se masturber elle-même. Comment est-elle ? Dans quelle position ? Où sont ses mains, ses doigts ? Quel mouvement font-ils ? Dans quelle pièce est-elle ? La plupart des hommes (voire même des gens) ont cette image de la femme se stimulant manuellement le vagin. Or en réalité, il existe plusieurs façons pour une femme de se faire du bien : stimulation clitoridienne – ou vaginale – avec un doigt – ou un sextoy – frottement contre un coussin ou un drap, contraction des muscles des jambes, etc.

En fait, la façon de se donner du plaisir remonte bien souvent à l’enfance et à la façon dont a été découvert ce plaisir. Mais peu importe. Il n’y a pas de bonne ou mauvaise façon de faire. Le tout c’est que la technique convienne à la personne qui l’applique. Là où c’est intéressant pour les hommes, c’est pour comprendre qu’il y a plusieurs méthodes de masturbation et que donc le plaisir féminin peut se conquérir par de nombreux biais ! Car la bonne nouvelle, c’est que ce n’est pas parce qu’une femme se masturbe elle-même d’une certaine façon, qu’elle ne sera réceptive qu’à cette technique. Même s’il faut avouer qu’elle y sera probablement plus sensible.

Pour bien masturber une femme… Adoptez la bonne position

Avant de vous lancer, déterminer votre objectif : simplement l’émoustiller, la mettre en condition pour une partie de jambes en l’air ou carrément la faire jouir ? S’il s’agit du premier, la position n’a pas tant d’importance que ça car votre stimulation sera probablement de courte durée. En revanche la technique et le contexte peuvent jouer.

Mettons que vous suivez une visite guidée dans une salle bondée. Il y a tellement de monde que personne ne voit vraiment ce que font les uns, les autres. Et vous-même êtes collés-serrés avec votre amante. C’est l’occasion idéale pour glisser votre paume contre son pubis ou même, si vous êtes audacieux, un doigt sur ou dans sa culotte. Vous resterez tous deux debout et adopterez la poker face de circonstance. Mais à moins qu’elle ne dégage votre main, il y a fort à parier que cette petite stimulation la mette en excellente condition pour le reste de la journée !

Si vous vous êtes fixés le challenge de lui procurer un orgasme, dites-vous bien que cela peut prendre du temps. Adoptez donc une position qui soit à la fois confortable pour elle comme pour vous. Idéalement sur le dos pour elle et vous allongé contre elle sur votre côté droit ou gauche selon la main que vous utiliserez.

Enfin, si vous souhaitez l’exciter pour faire des galipettes ensuite, vous avez le choix entre les deux positions précédentes. Bien sûr, il en existe d’autres. Ce serait dommage de se limiter. Certaines femmes aiment par exemple beaucoup être caressées alors qu’elles sont allongées sur le ventre. Mais de manière générale, la position adoptée doit être assez confortable ou, a minima, non inconfortable. Donc le grand écart sur la cheminée, en équilibre sur une jambe, c’est niet !

« Patience et longueur de temps font plus que force ni que rage »

Pour bien masturber une femme, inutile de lui enfoncer deux doigts direct dans le vagin. Car sauf circonstances exceptionnelles, du style Madame est déjà follement excitée et bien humide, il y a peu de chances que ça se passe bien…

Au contraire, prenez le temps de partir à la découverte des lieux. Posez par exemple la paume de votre main sur son pubis et d’un doigt, faites délicatement le tour de sa vulve, baladez-vous sur ses lèvres, taquinez l’entrée du vagin puis revenez sur vos pas. Bref, faites la languir !

Une fois que ses gémissements se font de plus en plus précis, commencez par stimuler la zone du clitoris. Mais attention, soyez toujours délicat car c’est une zone très nervurée donc facilement hyper sensible, un peu à l’image de votre gland. D’ailleurs, le mieux est de traiter le clitoris de votre compagne comme vous aimeriez qu’elle traite votre gland ! Avec douceur mais rythme, volupté mais détermination.

Cette petite incursion clitoridienne devrait avoir mis votre compagne d’excellente humeur. Une technique intéressante est d’apporter un changement de texture, avec par exemple du gel (ceux à l’eau sèchent plus vite que ceux au silicone, mais sont en revanche compatibles avec le latex contenu dans la plupart des préservatifs et sextoys…). Vous pouvez aussi de temps en temps accompagner vos caresses manuelles de votre langue : la sensation n’en sera que plus démente pour votre amante !

En avant toute !

Une fois cette dernière bien excitée, vous pouvez glisser vos doigts en elle. Un pour commencer, histoire de taquiner l’entrée du vagin de nouveau ou carrément deux avec lesquels vous stimulerez la paroi supérieure du vagin. Une technique plutôt sympathique consiste à introduire votre index et votre majeur pendant que de votre pouce vous poursuivez la stimulation de son clitoris. Oui, un peu dans une sorte de pince. Encore une fois, n’hésitez pas à accompagner votre mouvement de voluptueux coups de langue sur son bouton de plaisir ou même ses lèvres si vous y arrivez.

Il existe de nombreuses autres techniques pour bien masturber une femme comme par exemple le fameux « crochet » qui permet de stimuler le point G. Mais si déjà vous maîtrisez cette base, vous serez déjà largement au-dessus de la plupart des autres hommes.  Enfin, un dernier conseil : faites toujours conseil à votre imagination et à votre intuition, et surtout, surtout : soyez à l’écoute de votre partenaire !

Photo : pexels

Les articles les plus consultés