5 secrets pour faire des préliminaires réussis à une femme

 

Les préliminaires, tout le monde est d’accord pour dire que c’est un incontournable. Mais savez-vous vraiment bien vous y prendre ? Voici quelques trucs et astuces pour des préliminaires réussis.

1 – « En retard, en retard ! Je suis en retard ! »

À moins d’avoir un train à prendre, évitez de vous la jouer lapin blanc. Les préliminaires, ça prend du temps (un peu comme la bonne cuisine vous diraient certaines Bigoudènes[1]…) Alors enlevez votre montre, oubliez votre portable dans un coin et concentrez-vous sur ce que vous faites. Vous verrez, plus vous prendrez le temps de vous occuper de votre partenaire et plus elle sera « accueillante ». La sensation lorsque vous la pénétrerez sera alors véritablement extraordinaire !

A contrario, sachez doser le temps que vous passez sur chaque « point chaud ». En effet, un cunni qui dure deux heures, n’est pas forcément une bonne idée. Le clitoris est un endroit particulièrement innervé. Trop stimulé, il en devient hypersensible et la sensation est alors désagréable. Idem pour les tétons. Quant au reste, si votre partenaire commence à vous parler de la couleur dont il faudrait repeindre le plafond, c’est qu’il est temps de passer à autre chose.

Bref, vous l’aurez compris, comme en toute chose, il vous faudra trouver un juste milieu entre le trop et le pas assez. Fiez-vous à votre intuition et aux réactions de votre partenaire. Ce conseil s’applique d’ailleurs pour l’ensemble des points suivants.

2 – « Alice, ça glisse, au pays des merveilles ! »

Connaissez-vous l’expression « à sec » ? Cela fait référence à une sensation particulièrement désagréable, expérimentée lors d’un défaut de lubrification. Vous avez peut-être vous même déjà vécu ça, lors d’une masturbation un peu maladroite par une Demoiselle peu expérimentée… Pas top, hein ?

Pour des préliminaires réussis, vous devez absolument veiller à appliquer la règle sacrée (et si bien illustré par Francky Vincent[2])  : il faut que ça glisse. Alors utilisez votre langue, votre salive ou même des gels (avec ou sans goût, compatibles avec les sextoys et préservatifs, etc.) Vos caresses n’en seront que plus voluptueuses !

3 – « Et c’est avec émotion que je touche au fruit de la passion »

On sait ce que c’est : parfois trop d’émotions, un petit coup d’adrénaline et on perd la notion de ce que l’on fait, notre force est décuplée, etc. Il va tout de même falloir rester concentré sur une chose importante : la pression de vos caresses !

Trop peu de pression et votre amante risque de se tordre dans tous les sens à cause d’une terrible et insoutenable sensation de… Chatouilles !

Au contraire, une pression trop forte et elle aura l’impression de subir un massage anti-cellulite (ce qui n’est vraiment pas des plus relaxants !)

Encore une fois, trouvez le juste milieu.

4 – Un petit pas pour l’homme mais un grand pas pour moi[3]

À l’ère d’internet et de la révolution sexuelle, les connaissances récemment acquises sur l’anatomie et le plaisir féminins ne peuvent plus vous faire défaut : vous vous devez de connaître le corps féminin et son fonctionnement. Vous devez pouvoir situer le clitoris et le point G, comprendre ce qu’est le périnée, quel rôle les seins peuvent avoir dans l’excitation féminine et comment les stimuler, etc. Si ce n’est en pratique, au moins en théorie.

Et ensuite ? Ensuite, la plupart des femmes seront tolérantes envers un homme qui a peu d’expérience mais qui demande à mettre en pratique ses connaissances. Surtout s’il se laisse guider. Et quel meilleur moyen de devenir un expert en plaisir féminin ?

5 – « Tiens, voilà ton étalon qui enlève son pantalon »

N’oubliez jamais l’importance d’une bonne mise en ambiance. La libido des femmes est aussi sensible à des stimulations psychologiques que physiques. Ainsi, vous aurez beau avoir toute la technique du monde, vous verrez… Rien de tel qu’une ambiance sensuelle voire même un scénario sexy pour la faire grimper aux rideaux !

Bonus –  » Chérie tu me donnes ta passion et je trouve ça fabuleux « 

C’est un peu le B.A-BA du sexe voyez-vous et nul doute que vous soyez déjà au courant. Mais faisons tout de même une piqûre de rappel. Ce qui est à retenir, c’est que les femmes ont souvent une relation complexe avec leur corps. Que voulez-vous ? Des siècles de domination masculine à qualifier le sexe féminin d’impur, ça laisse quelques séquelles… Donc, plus vous mettrez votre compagne à l’aise avec son corps en général et avec son sexe en particulier, et plus vous l’aiderez à se détendre…. Et à s’ouvrir à vous. Et vous verrez, c’est en lâchant prise qu’elle vous livrera ses plus beaux trésors ! Alors ne soyez pas avares de petits commentaires bienveillants, tels que : « mais qu’est-ce que tu es belle« , « j’aime ta douceur » et autres  » j’adore ton sexe !« 

[1] Tipiak ? Ça vous parle ? Non, vraiment ? Rien ?

[2] À qui cet article est en quelques sortes dédié…

[3] Désolé, pas de référence à Francky Vincent ici. Du coup, on est passé sur Amstrong.

Photo : pexels

Les articles les plus consultés