Le massage ou l’art de séduire en douceur

Le massage est une invitation à séduire l’autre en douceur. Le toucher physique a la particularité d’offrir, à celui/celle qui sait le dompter, une multitude de sensations agréables. Pourquoi se donner régulièrement des caresses est-il un moyen d’améliorer la communication amoureuse ? Comment cette pratique, à la base médicale, est-elle devenue un acte terriblement sensuel pour mieux lâcher-prise ? Décryptage d’un geste tactile qui fait frémir le corps de plaisir.

Le contact physique est une porte pour se connecter en profondeur. En effet, ce dernier n’a pas besoin de mots pour exprimer son désir et son amour. Explorer le corps de l’autre de ses douces mains est un langage exquis qui se murmure à même la peau. Quelles sont les meilleures techniques pour un abandon total de son/sa partenaire ? On vous guide pour un moment de détente inoubliable.

Origine

Quand la sensualité se glisse dans les mains avec délicatesse.

Un peu de science

Le site, Science du massage *, nous éclaire sur l’histoire de cet acte : « C’est l’une des thérapies les plus anciennes. Les premiers écrits traitant de cette pratique viennent de Chine, et remontent à 3 000 ans avant Jésus-Christ. »

D’abord à visée médicale, le fait de palper la peau s’est démocratisé avec pour fonction d’offrir de la détente et du bien-être.

Le blog rue du bien-être ** nous apprend que même Freud a furtivement utilisé, en 1800, cette thérapie corporelle dans le but de calmer ses patient·e·s.

Un soupçon de relaxation

Ce contact physique sensuel est aussi connu pour ses propriétés relaxantes. En effet, quelle que soit la technique utilisée : l’effleurage, la friction, le tapotement, l’effet recherché est la détente de celui/celle qui reçoit.

Tendres, toniques, profondes, les caresses tactiles favorisent une meilleure circulation sanguine et de l’énergie. Les tensions musculaires sont soulagées et les toxines éliminées.

Quand la sexualité s’en mêle

Toujours d’après Science du massage, le massage revêt une dimension sexuelle dès l’époque du Moyen-âge : « Au Moyen-âge, le massage disparaît des techniques médicales. À cette époque, le massage était assimilé à la sexualité et aux plaisirs de la chair. »

Il faut bien reconnaître que le fait de se toucher contribue au rapprochement physique, un contact peau à peau chavirant et intimiste.

Le massage, le langage du corps

Quand le corps parle, il s’exprime avec ferveur.

Le toucher, une arme de séduction

Savoir manier ses doigts avec précision et dextérité est un art ! Pour séduire, nombreux·ses sont ceux/celles qui mettent en avant leur talent de masseur·se lors d’une discussion ou d’un échange sur un site de rencontre. Pourquoi ça plaît ? Évoquer le fait que l’on aime masser renvoie à l’idée d’être à l’aise avec son propre corps, mais aussi de vouloir découvrir, autrement que pendant l’amour, celui de l’autre.

Le massage : Quelle ambiance pour lâcher-prise ?

Pour un moment de relaxation intense, il faut miser sur un cadre zen : musique douce, bougies, pétales de roses, lumière tamisée. On ne lésine devant rien.

On prépare également des serviettes et des huiles pour une parenthèse douce.

Le plus : chauffer légèrement l’huile au bain-marie pour un relâchement total de l’autre.

Se masser avec délicatesse et érotisme

Les zones de prédilection à caresser dépendent des goûts de chacun·e. Il est préférable de poser la question afin d’être certain·e de faire un sans faute. Néanmoins, la nuque, les épaules, le dos et les fesses sont des zones à cajoler avec passion.

Côté technique, le mieux est de jouer sur l’alternance pour un maximum de sensations. On commence le massage par un effleurement doux, on poursuit avec un pétrissage plus tonique, puis on s’attarde sur chaque zone avec un lissage plus appuyé et on effleure la peau de nouveau.

Le but ? Faire plaisir à l’autre et sentir le corps de son/sa partenaire s’abandonner.

Le massage : une nouvelle communication amoureuse

Un moment d’échange et de partage.

Un flirt sans les mots

Le corps de celui/celle qui se fait masser n’est pas absent. Il parle également et répond aux mains qui le parcourent et le stimulent.

La sensualité qui semblait s’éteindre sous le poids du quotidien se manifeste encore plus éveillée.

Le/la receveur·se sentant son corps être désiré et admiré, se reconnecte plus facilement à ses envies les plus profondes.

Le massage : on se découvre mutuellement

Instant de connexion suspendu, le massage est une occasion de mieux découvrir les attentes de l’autre : quelles zones sont les plus réceptives ? Où le désir semble-t-il se cacher ? Comment le corps parle-t-il lorsqu’il est détendu et qu’il se confesse naturellement ? Les réponses sont des trésors à conserver.

La connaissance de son/sa partenaire ouvre la porte à des ébats vibrants de complicité.

Un moment de partage et d’intimité

Le massage peut être une mise en bouche très appétissante ou n’avoir comme vocation que de détendre l’autre. Il est bon parfois de s’offrir simplement de la tendresse sans que cela n’aille nécessairement plus loin.

Le lâcher-prise ressenti est un cadeau pour celui/celle qui le donne.

Prendre soin de l’autre est un acte tellement sensuel.

Le massage est un dialogue intime entre deux corps et deux cœurs. Une séduction à même la peau qui permet de se connecter en profondeur pour un plaisir simultané et intense. Un acte à savourer pour une immersion savoureuse en soi et chez l’autre.

Eva

NousLib

Les articles les plus consultés