Sexualité : Jouir quand l’autre jouit

Alors que 35 % des Françaises ne sont pas satisfaites de leur vie sexuelle selon une enquête IFOP de mars 2021*et que 64 % d’entre elles déclarent avoir un conjoint inattentif à leur plaisir, on va s’intéresser à ces amant.e.s pour qui le plaisir de l’autre passe avant le leur. Jouir, oui, mais seulement quand ils sont en totale symbiose avec leur partenaire. 

Envie d’en savoir plus sur cette sexualité à la générosité sans pareille ?  

On vous guide

La sexualité se nuance à l’infini et il y en a pour qui la jouissance de leur partenaire est essentielle. En effet, celle-ci est une porte vers un orgasme en duo. 

Mais alors vibrer en rythme et ensemble serait-il possible ? Quel est le profil de ces donneurs de plaisir et de ces receveurs si avides de les accueillir.  

Qui sont ces donneurs de plaisir ?  

Alors qu’en général, on nous martèle avec l’idée que la jouissance sexuelle est personnelle, certains n’arrivent pas à jouir tant qu’ils ne sont pas connectés aux ressentis de l’autre.  

Donnant-donnant ? Ce n’est pas la philosophie de ces « donneurs » de plaisir pour qui le seul moyen d’éprouver du plaisir est que leur partenaire en ressente aussi. 

Peut-on donner du plaisir sans en recevoir ? 

Faire monter le désir chez l’autre leur procure autant de plaisir que d’en donner.  

Par exemple, lors d’un cunnilingus ou d’une fellation, l’érection de l’homme ne faiblira pas, bien au contraire, elle en sera ranimée.  

Même constat du côté des femmes qui aiment donner du plaisir, caresser le sexe de sa partenaire ou déposer ses lèvres humides sur le sexe de son amant reboostera son désir impatient.  

Jouir loin de toutes injonctions ! 

Hors des normes, ces hommes et ces femmes ne portent pas de jugement ou d’œil critique sur la notion de plaisir.  

Plus libres et moins connectés à leurs désirs, ils sont plus sensibles à celui de leur partenaire qu’ils aiment voir atteindre l’extase sous le coup de leur langue ou de leurs mains expertes.  

Mode d’emploi pour fusionner ! 

La complicité fonctionne si on connait ses propres désirs, si l’on souhaite explorer le corps de l’autre et en connaître intiement chaque centimètre pour créer ensemble une véritable fusion.  

La médiation sexuelle, le tantrisme peuvent être des compagnons de jeu très stimulants.  

A travers le plaisir que l’on procure à l’autre, n’est-ce pas son propre plaisir que l’on rencontre finalement ?  

Accueillir l’autre pour mieux jouir ensemble  

Pour que le jeu érotique fonctionne, il faut un donneur et un receveur.  

Le rôle du receveur pour jouir en duo 

De nature à prendre ce qu’on lui donne, le receveur est celui qui reçoit avec ivresse et fougue. 

Un brin égoïste ? Absolument pas. Le receveur aime célébrer avec délice ce qu’on lui offre et accueille avec joie une telle marque de confiance. 

L’abandon, le meilleur ami du désir  

Totalement dans le lâcher prise, le receveur accepte d’être dépossédé de la notion de contrôle et de s’abandonner, sans pudeur à l’autre.  

Hyper réceptif, il transmet ses émotions et ressentis sans limites, ce dont le donneur a besoin. Voir le corps de l’autre se courber de plaisir est comme un acquiescement, une réponse à cette brûlante question : « est-ce que tu jouis, toi aussi ? » 

Comment partager ses envies ?  

On glisse à son.sa partenaire ses préférences, ses fantasmes et on définit chaque rôle en fonction de son tempérament individuel. 

Ainsi assemblés et complémentaires, est-il possible de jouir en même temps ?  

L’orgasme simultané, le sésame de la jouissance 

Pour un équilibre parfait, ces amants varient les schémas, expérimentent de nouvelles pratiques.  

Jamais à l’abri d’une surprise : celui qui donne peut recevoir et vice et versa. 

Orgasme, es-tu là ?  

Comment savoir si l’on est sur la même longueur d’onde ? Les respirations se synchronisent l’une sur l’autre, le rythme cardiaque augmente tout comme la pression artérielle. 

Yeux dans les yeux, on aperçoit nos pupilles qui se dilatent bercés par nos sensations et nos corps imbriqués.  

Se reconnecter à son moi intérieur 

Les émotions quasi animales deviennent familières, on se mordille, on se sent, on se lèche et ce, afin de connecter son plaisir à ses désirs.  

On se construit un espace bienveillant et sensuel où l’on sort des normes imposées pour se nourrir l’un de l’autre et créer un échange émotionnel.  

Connexion et jouissance

L’aspect ludique s’invite et très souvent précède cet orgasme. Un orgasme violent, vibrant, vorace, tant il est ressenti simultanément.  

Les couples « donneur / receveur » forment un tandem des plus épanouis.  

En effet, à l’écoute l’un de l’autre, ils subliment leur plaisir et leur sexualité d’expériences et de partage.  

Il n’y a pas de normalité, il n’y a que des possibilités à explorer.  

Avec NousLib, osez le plaisir !  

Photo : pexels

Les articles les plus consultés