Sexe : à quelle heure s’envoyer en l’air ?

Y a-t-il une heure idéale pour s’envoyer en l’air ? C’est ce que tendent à penser les scientifiques. Avoir un rapport sexuel réussi serait-il dépendant des caprices de l’horloge ? Et si oui, quelles sont les heures les plus propices à l’entente sexuelle ? On vous dit tout pour être au top sous la couette ou ailleurs.

D’après le site Le Planetoscope*, 215 rapports sexuels ont lieu chaque seconde en France. Autant dire que s’envoyer en l’air est une des activités favorites des Français. Pourtant vous allez voir que bien choisir l’heure de ses étreintes peut être la promesse d’atteindre le 7e ciel.

Y a-t-il une heure pour s’envoyer en l’air ?

Dans l’imaginaire collectif, on fait des galipettes la nuit. Les booty call, les échanges audacieux sur les sites de rencontre, les rendez-vous câlins pointent généralement le bout de leur nez quand l’obscurité se fait reine. Pourquoi la nuit fascine-t-elle autant ?

La nuit, tout est permis

La nuit a ce charme clandestin que le jour lui envie. Dans l’obscurité, on peut plus facilement tout se permettre : les positions osées comme le 69, les baisers torrides, les caresses excitantes.

Les personnes complexées vous diront préférer l’absence de lumière pour mieux exhiber leur corps.

En effet, la nuit transporte avec elle une part de transgression et d’interdit. Les fantasmes s’expriment sans tabous et deviennent parfois réalité.

Dans le lit c’est plus pratique

Le lit est le compagnon de nos nuits. Une fois la journée terminée, on s’y glisse peu habillé·e et on se retrouve en position verticale. Une position qui en appelle d’autres, me direz-vous. La proximité avec notre partenaire peut donner une soudaine envie de faire l’amour, de se rapprocher, de se connecter. Mais grimper au rideau le soir est-il une bonne idée ?

S’envoyer en l’air, mais pas à l’heure du coucher

Le problème avec cette heure tardive, c’est qu’on est très souvent fatigué·e, surtout en semaine. La charge mentale de la journée nous a mis K.O et notre libido se retrouve aisément en berne. Pas très sexy, tout ça.

D’ailleurs, des études scientifiques prouvent qu’il existe bel et bien des horaires pour s’accorder un moment hot inoubliable.

Sexe : On teste d’autres heures ?

Une étude menée par les compléments alimentaires Forza** démontre que l’heure idéale pour faire l’amour est le matin.

Sexe le matin, bonheur la journée

À en croire les scientifiques, « sexplorer » le matin nous mettrait de bonne humeur pour le reste de la journée. Entre 06h et 09h, nous sommes plus énergiques et par conséquent au top de notre forme. De plus, les œstrogènes (hormones féminines) et la testostérone (hormone masculine) atteignent leur pic ! De quoi avoir une libido insatiable.

Mais y a-t-il d’autres moments dans la journée où il est bon de jouir ?

Fuck First : on s’envoie en l’air avant manger ?

Selon la sexologue américaine, Vanessa Marin, à l’origine de la théorie des profils sexuels, il est bon de ne pas attendre la nuit pour avoir des relations sexuelles.

Cette pratique s’appelle le « Fuck First »*** que l’on pourrait traduire par « avoir des relations sexuelles avant un dîner ou avant une fête. »

Ce rituel permet d’avoir une sexualité plus harmonieuse dénuée de stress. On ne va pas se mentir, parfois après un repas ou une soirée, on n’a qu’une envie : dormir.

Là aucune prise de risque, on prend son pied avant et on se met en appétit en se léchant avec gourmandise ! Plaisir garanti.

Lire aussi l’article : Comment découvrir son profil sexuel ?

La sieste coquine

La sieste est un moment idéal pour une parenthèse osée ! On s’allonge sur un lit, sur l’herbe, sur un transat. On se regarde, on se caresse et on prend le temps de faire l’amour lentement et en douceur.

Vous l’aurez compris, expérimenter d’autres heures pour s’envoyer en l’air est très bon pour sa sexualité.

Faire le tour de l’horloge pour s’envoyer en l’air : bénéfices

En prenant le temps de sortir de sa zone de confort, on expérimente plus de choses et on diversifie son regard sur le sexe.

Une sexualité riche est une sexualité épanouissante.

On casse la routine

Rien de pire que l’habitude, ennemie jurée de la jouissance. Il n’y a pas que les positions sexuelles ou les scénarios qu’il faut varier, mais également le lieu et l’heure.

En se déstabilisant, on crée de la surprise et donc de l’excitation.

Cela se ressent dans les ébats.

S’envoyer en l’air : l’imagination dans tous ses états

Pour que le charme opère, on n’hésite pas à imaginer des situations coquines où le désir pourra s’exprimer librement. Le matin, par exemple, on peut se masturber ensemble à la lumière du jour pour faire grimper le thermomètre. L’après-midi, on s’octroie une sieste sur l’herbe avec des sextoys. Le mot d’ordre : ne rien s’interdire.

Plus de complicité

Plus connecté·e, on se sent plus attiré·e et prêt·e à se dévoiler sans filet. Les fantasmes qui prenaient vie la nuit se concrétisent le jour. Il suffit d’oser et de faire preuve d’originalité. La sexualité est un apprentissage de chaque jour (et de chaque nuit).

S’envoyer en l’air la nuit ou s’envoyer en l’air le jour, finalement tout dépend de votre humeur et de vos envies. Même si le matin, on est scientifiquement plus en forme, le plus important est de vibrer avec l’autre, peu importe le lieu et l’heure.

Variez les plaisirs avec NousLib.

Eva

Sources :

* Nombre de rapports sexuels en France – Le Planetoscope

** Temps optimal pour les activités quotidiennes par Forza Industries

*** Fuck First – Vanessa Marin – Blog

Photo : Pexels

Sexualité : mode d'emploi

Les articles les plus consultés