Réaliser ses fantasmes : bonne ou mauvaise idée ?

Les fantasmes font partie intégrante de notre vie sexuelle et pourtant on n’ose les réaliser.

Un sondage mené par le sex shop en ligne Amorelie sur 500 participants et repris par le magazine Grazia révèle que 21% des personnes interrogées fantasment à l’idée de faire l’amour dans des lieux publics.*

Pour en savoir plus, embarquez avec nous pour une immersion brûlante au cœur des fantasmes et naviguez entre interdit et excitation.

Derrière l’idée du fantasme se cache souvent la notion de secret. En effet, un fantasme est ce qui nous fait vibrer dans notre imaginaire personnel. Un rêve constitué de désirs inassouvis et tus, un film dont nous écrivons le scénario tout en nous attribuant le rôle principal.  

Fantasmer sur son.sa collègue de travail, faire l’amour avec un.e inconnu.e ou encore jouir à plusieurs, les plaisirs sont variés et font immédiatement monter la température… dans sa tête.

Mais est-ce une bonne idée de sauter le pas pour réaliser ses fantasmes ? On vous dit tout.

Quel profil sexuel pour assouvir ses fantasmes ?

Certains profils sexuels sont plus enclins à réaliser leurs fantasmes.

Les profils aventureux assoiffés de fantasmes

Les profils aventureux ont par exemple un grand besoin d’adrénaline et de nouveauté. Il est dans l’essence même d’un aventureux de réaliser ce qui l’excite secrètement. Sans tabous, ce type de profil fuit la routine et est avide de découvertes. Célibataire ou en couple, l’aventureux sans pudeur, lâche prise facilement et s’enflamme en pleine conscience. Le besoin d’enrichissement, la curiosité et l’intensité des ébats sont au centre de ses préoccupations. L’aventureux aime sortir des sentiers battus et sait pimenter sa sexualité de nouvelles expériences. Audacieux, il est à l’écoute des fantasmes de son.sa partenaire et ne se fait pas prier pour les réaliser, avec ou sans sa moitié s’il est en couple.

Les profils romantiques, sages mais fébriles

Les profils romantiques qui ont une vision plus traditionnelle du sexe peuvent aussi réaliser leurs fantasmes. Ils le font souvent en couple pour pimenter leur relation et casser le poids du quotidien. On innove oui, mais à deux. Plutôt pudique, le romantique évoquera ses fantasmes que s’il se sent en confiance. Des fantasmes réalisés tout en restant fidèle, c’est possible, ce qui ne veut pas dire que les fantasmes à plusieurs sont exclus.

Et si on laissait jouir son imagination

Réaliser ses fantasmes, c’est aussi ne plus brider son imagination et laisser libre cours à ses envies, même les plus osées. Exit, les limites fixées par notre éducation ou nos croyances limitantes. On se donne le droit d’éprouver du plaisir.

En dépassant nos blocages psychologiques, on entrouvre une porte menant vers l’extase où le jugement des autres n’a peu ou pas d’importance.

Les différents fantasmes : en solo, en couple ou à plusieurs

Tout comme il y a des milliards d’êtres humains, il existe différents fantasmes. Notre imaginaire étant riche et sans limite, nous pouvons héberger en nous plusieurs scénarios qui éveillent nos pulsions les plus secrètes.

En solo, c’est bon aussi 

On peut d’abord réaliser un fantasme en solo. Cela peut être, par exemple, la découverte de son corps grâce à la masturbation. On explore son clitoris ou son pénis, sans oublier les zones érogènes comme le creux du genou, les tétons, la nuque, l’oreille, le cuir chevelu… Une pratique qui aide à mieux se connaitre et également à savoir guider son partenaire lors de ses ébats pour atteindre l’orgasme plus facilement.

Pour décupler ses sensations, on peut se tourner vers les sextoys. Le vibromasseur classique, le sextoy anal ou encore le stimulateur clitoridien sont des jouets coquins qui offrent des moments de plaisir intense.

Les fantasmes en couple

Les jeux de rôle émoustillent notre libido à deux : faire des heures supplémentaires auprès d’un.e boss exigeant.e, être soigné.e tout en douceur par cet.te infirmier.ère.

En duo, ce qui prime c’est le partage et l’adrénaline ressentis.  Dans cette optique, on comprend bien pourquoi 21% des Français ont le fantasme de faire l’amour dans des lieux publics.

L’idée d’être surpris en plein ébat rend ce fantasme terriblement enivrant.

D’autres fantasmes stimulent l’imagination comme regarder des films pornos ensemble mais aussi se mettre de l’autre côté de la caméra pour immortaliser ses étreintes.

Bien évidemment, on pourra visionner sa sextape sans modération afin de booster ses envies.

Les fantasmes à plusieurs

Parfois, être seul.e ou à deux ne suffit pas. Il arrive que nos fantasmes nous poussent sur les rives de la multiplication.

C’est ainsi que le triolisme prend vie et nous submerge de plaisirs délicieux et insoupçonnés.

On peut aussi rêver plus grand et ne pas se limiter à un nombre de partenaires définis.

Fantasmes réalisables vs fantasmes imaginaires

Nos fantasmes sont-ils tous à portée de main et est-ce si simple de les réaliser ? Existe-t-il un Cupidon prêt à nous décocher une flèche pour un aller simple vers la tentation ?

Les fantasmes imaginaires

Certains fantasmes ont pour vocation à rester des rêves inassouvis. En effet, coucher avec sa star préférée est difficilement réalisable mais on ne sait jamais.

Les fantasmes réalisables

Pour que la réalisation d’un fantasme se passe au mieux, il faut être en accord avec soi-même et respecter ses besoins. La clef est le plaisir que l’on prend et/ou que l’on donne.

A l’aise dans notre esprit, on sera plus à l’aise dans notre corps.

Conséquences : petit tracas ou grand bonheur ?

Bien évidemment, le mot d’ordre est de réfléchir en amont. Si tous les feux sont au vert, se détendre pour profiter pleinement de toutes les sensations vécues.

Réaliser ses fantasmes est une expérience très excitante et enrichissante si l’on se sent prêt.e à respecter ses limites, à s’émanciper de ses tabous et à jouir de ce que la réalité a, elle aussi, à nous offrir.

NousLib est le partenaire privilégié de vos fantasmes.

Eva

Sources

Faire L’amour Le Matin Ou Le Soir ? Voici Ce Que Préfèrent Les Français Selon Un Sondage / Magazine Grazia

Photo : pexels

Sexualité : mode d'emploi

Les articles les plus consultés