Que veut dire fétichiste ?

Que veut dire fétichiste ? Quelle est la différence entre être fétichiste et juste aimer certains détails de ses partenaires ou certains types de situations ? On démêle ensemble le vrai du faux sur le fétichisme dans cet article !

Que veut dire fétichiste ? Qu’est-ce que le fétichisme ?

Faisons un petit rappel de ce qu’est l’univers du fétichisme. Le fétichisme regroupe un ensemble de pratiques qui ont pour but l’adoration d’un objet, d’une partie du corps ou d’une matière ou sensation. Le fétichiste prend alors du plaisir à la vue de cet objet, ou lorsqu’il le manipule. L’objet adoré est alors au centre des pratiques sexuelles du fétichiste. Par exemple, un fétichiste qui adore les chaussures va prendre son pied, si on peut se permettre l’expression, à la vue de sa partenaire chaussée d’escarpins vertigineux. Il prendra alors le temps de faire monter le plaisir, en jouant avec ces chaussures, en demandant à sa partenaire de les garder le plus longtemps possible dans leurs ébats, etc…

C’est la même chose pour tous les fétichistes : un objet, même banal aux yeux des autres, peut, chez eux, devenir une vraie source de plaisirs charnels. Le fétichisme peut alors prendre plusieurs formes :

  • Le fétichisme des objets : chaussures, foulards, lunettes, …
  • Le fétichisme des matières : latex, cuir, dentelle, …
  • Le fétichisme des accessoires : rouge à lèvres, faux-cils, …
  • Le fétichisme de certaines parties du corps : seins, fesses, pieds, nombril, …

Tout est possible dans le fétichisme, et tout le monde peut y trouver son compte !

Qu’est-ce qui n’est pas du fétichisme, finalement ?

Finalement, est-ce que je suis fétichiste si j’adore par-dessus tout lorsque ma partenaire s’habille en latex pour nos parties de sexe ? Eh bien, non, pas vraiment ! La frontière entre ce genre de pratique et le fétichisme est la réponse à cette question simple : est-ce que l’objet de mon désir est indispensable à ma pratique sexuelle et à ma façon de prendre du plaisir ? Si ce n’est qu’un accompagnement aux préliminaires, non. Si, par contre, je ne me vois pas faire l’amour sans intégrer cet objet dans le jeu, oui, je peux dire que je suis fétichiste. Alors, où vous vous situez, vous ?

Quand le fétichisme n’apporte plus de plaisir

On est obligé ici de parler de sujets qui fâchent parfois, même si notre blog a pour vocation de vous faire passer un agréable moment. Il nous faut donc ici parler, mais rapidement on vous le promet, du fétichisme qui dérape, de ce plaisir qui n’en est plus un. En effet, il est possible, parfois, que vous alliez trop loin dans votre pratique du fétichiste, et que cela ne soit plus un plaisir, mais une vraie obsession. Votre partenaire peut alors se sentir éloigné de vos envies sexuelles, en marge. Le fétichisme à outrance peut également conduire à une isolation sociale, voir avoir un impact sur votre vie professionnelle, et notamment si votre recherche du plaisir est une obsession telle que vous ne vivez que pour ça. La souffrance prend alors le pas sur le plaisir, et cela joue sur votre vie entière. Il est alors important de prendre du recul sur cela, d’en parler avec des amis de confiance, et de vous remettre d’aplomb à votre rythme.

Car le sexe doit rester une partie de plaisir, non ? On est bien d’accord !


Découvrez vite tous nos articles sur le thème du fétichisme :

Photo : unsplash

Les articles les plus consultés