Fétichisme : on vous dit tout !

Le fétichisme peut apparaitre dans l’esprit d’un grand nombre de personnes comme une déviance, un rapport peu sain à la sexualité. Et pourtant ! C’est au contraire un univers de plaisirs plein d’imagination, qu’on ne peut que vous conseiller d’essayer d’urgence ! On vous explique tout dans cet article.

Fétichisme : notre définition !

Avant toute chose, posons une définition du terme « fétichisme ». Selon le dictionnaire, le fétichisme est l’adoration des fétiches. Mais encore ? Pour donner un petit peu plus de détails, le fétichisme est l’adoration, l’admiration sans réserve d’un objet érotique de substitution. Un peu comme si, en vénérant les chaussures au point d’être excité à la simple vue d’une paire d’escarpins, vous transfériez votre fantasme des femmes d’affaires déterminées et sûres d’elles sur un objet. Ca vous parle ? Nous aussi !

Pour en savoir plus sur notre définition du fétichisme, lisez vite notre article dédié ici !

Que veut dire fétichiste ?

Un fétichiste est une personne qui s’adonne au fétichisme. Jusqu’à là, c’est clair. Après, tout est possible ! Chaque fétichiste est différent, comme souvent en matière de sexe. Certains traits de caractères restent cependant communs à tous les fétichistes. Un fétichiste va alors adorer un objet en particulier, ou une partie du corps précise. Il va ressentir du désir pour cet objet ou cette partie du corps, parfois même en ayant du mal à se contrôler !

Le fétichisme n’est pas à mettre dans le même panier que tout ce qui est jeux de rôles, déguisements, etc… Un fétichiste ne va pas, par exemple, être excité par une femme en tenue d’infirmière (enfin si, surement, mais pas en tant que fétichiste !). Le fétichisme est plutôt associé aux petits détails qui peuvent rendre fou de désir, comme un joli pied dans un escarpin vertigineux, une dentelle à peine visible sous des vêtements …

Les fétichistes vont alors vouer un véritable culte à l’objet de leurs désirs. Ils peuvent passer des heures entières à caresser le pied de leur partenaire en y prenant un plaisir fou ! C’est là alors qu’interviennent les rites et les rituels fétichistes, qui sont indissociables du fétichisme : les deux partenaires se mettent dans une position dominant/dominé, ou le fétichiste reçoit le droit de son partenaire de s’adonner à ses plaisirs. C’est une femme qui va passer la journée les cheveux attachés dans un chignon élégant, offrant à la vue de son partenaire surexcité ses oreilles tant désirées, cédant alors à ses assauts répétés une fois la nuit tombée … Vous imaginez un peu la scène ?

Envie d’en savoir plus ? Lisez-vite notre article dédié !

Fétichisme des pieds, fétichisme des oreilles … tout est possible !

Le fétichisme regroupe plusieurs grandes pratiques, même si au final, chacun fait bien ce qu’il veut ! Toutefois, 3 grands types de fétichismes sortent du lot. Les voici !

  • Le fétichisme d’une partie du corps

C’est peut-être la pratique la plus courante dans le fétichisme. Le fétichiste est alors attiré par une partie du corps de ses partenaires. Qui peut être plus ou moins précise ! Certains fétichistes vont vouer un culte aux pieds, aux oreilles, aux seins, etc… Quand d’autres vont être en adoration sur les ongles ou les nombrils par exemple !

Le fétichisme des pieds est certainement le fétichisme le plus courant, et le plus connu. Le fétichiste va alors devenir fou de désir face à de jolis pieds dans de jolis chaussures. Cette pratique peut aller jusqu’à une séance de léchage de pieds, voire même de « foot jobs », soit la masturbation avec les pieds ! Oui, cela demande un peu de souplesse et d’entrainement, mais pour un fétichiste des pieds, ou podophile, c’est l’extase assurée ! Certains fétichistes des pieds vont aussi aimer se faire marcher dessus ! On vous avait prévenu, il y en a pour tous les goûts !

  • Le fétichisme d’un objet

Certains fétichistes vont, eux, adorer des objets bien précis. Cela peut être par exemple les gants en cuir, les jupes, les foulards, etc. Ces objets sont d’ailleurs rarement sexuels ! C’est plutôt le fétichiste qui les voit comme des objets sexuels …

Le fétichisme de la petite culotte est un fétichisme d’objet plutôt courant. Que la culotte soit propre ou portée, d’ailleurs … Il existe pour cela un vrai « marché » de la petite culotte, avec des fétichistes prêts à payer des culottes d’occasion à prix d’or pour assouvir leur plaisir. Tout est alors dans la démarche : chercher la perle rare, attendre qu’elle vous soit livrée, parfois plusieurs jours, en sentant le désir monter… puis enfin pouvoir la tenir dans vos mains !

  • Le fétichisme d’une matière

Le fétichisme d’une matière est lui aussi un fétichisme plutôt courant. Le fétichiste va alors adorer le cuir par exemple, ou le vinyle, le velours, etc. Pour un fétichiste comme cela, la simple vue d’une jupe moulante en latex peut rendre fou de désir ! Et on ne peut que les comprendre …

Et pour découvrir les fétichismes les plus originaux, lisez vite notre top 10 des fétichismes extravagants !

Fétichisme et psychologie, qu’en est-il ?

Être fétichiste n’est pas un problème psychologique, loin de là ! Bon, bien sûr, il y a certains cas de fétichisme compulsif et pathologique, mais on est ici bien loin de ça ! Cela n’a d’ailleurs pas sa place dans cet article. Ici, on parle de plaisir avant tout !

Le fétichisme peut donc attirer tout le monde, des personnes comme vous et moi, et leur donner beaucoup de plaisir, ainsi qu’à leurs partenaires bien évidemment. Les fétichistes sont cependant plutôt des hommes, puisque tout passe dans le visuel. Et on le sait, les hommes, en matière de sexualité, sont beaucoup plus visuels que les femmes ! Et ce n’est pas qu’en matière de sexe d’ailleurs : quelle femme n’a jamais entendu son partenaire lui demander où était le beurre, lorsqu’il était juste devant lui dans le frigo ? On est toutes d’accord !

Il est plutôt courant de dire que tout le monde a un petit côté fétichiste caché en lui. Pourquoi alors sommes-nous toujours attirés par le même genre de personnes ? Les hommes qui ne craquent que sur les femmes en robe, les femmes qui se pâment devant une barbe bien taillée ou une chemise cintrée … Vous voyez, en y repensant, vous vous dites que vous avez un petit peu de fétichisme en vous ! Dans ce cas, pourquoi ne pas tester quelques pratiques fétichistes dans votre quotidien. C’est super pour pimenter votre vie sexuelle, et booster votre libido. Vous pouvez par exemple offrir à votre partenaire une paire de chaussures qui vous fait fantasmer, ou une parure de lingerie dont la matière douce et soyeuse vous excite rien qu’à la frôler … Et lui demander de jouer le jeu : vous faire attendre, se pavaner devant vous en portant l’objet de votre désir, faire monter la pression …. On est convaincu que vous allez tous les deux passer une très bonne journée, c’est garanti !

Pour en savoir plus sur la psychologie du fétichisme, lisez notre article dédié à ce sujet ici.

Je suis fétichiste, et j’assume !

Pas facile parfois de s’assumer en tant que fétichiste. Eh bien oui, certains préjugés ont la peau dure ! Et pourtant, s’il y a bien un domaine dans lequel il faut oser être soit même, c’est bien le sexe ! Pour vous aider à assumer vos fantasmes et à vous lancer dans le fétichisme, on s’est dit que le mieux était de laisser la parole à ceux qui vivent le fétichisme au quotidien, et de manière très épanouie. Voici alors les témoignages de 3 de nos membres, qui vont vous mettre l’eau à la bouche, c’est certains !

  • Thomas, 38 ans

« Devant une jolie nuque, je ne peux pas me retenir ! » C’est par cette phrase très énigmatique que Thomas commence son interview. « C’est bien simple, je fonds de désir ! Une femme qui remonte se cheveux avec sensualité, dévoilant sa nuque douce et soyeuse, ça me rend fou ! ». Pour Thomas, le fétichisme est associé à cette part de sensualité primaire qu’il retrouve dans ses partenaires : « Les femmes ont cette capacité à donner à chacun de leurs mouvements, parfois même sans s’en rendre compte, une sensualité extraordinaire. » Pour Thomas, pouvoir caresser la nuque de sa partenaire, sentir la texture particulière de la peau à cet endroit précis du corps, et un pur moment d’excitation. « Et je ne me prive pas de m’adonner à ce petit plaisir, dès que ma partenaire m’en laisse l’occasion ! »

  • Pierre-Yves, 52 ans

« Mon truc à moi, c’est le latex. Ma femme sait très bien comment me rendre fou. Si, pour aller au restaurant, elle porte la robe en latex que je lui ai offerte, je peux être sûr qu’elle va passer la soirée à jouer avec mon désir, jusqu’à m’en rendre fou. Et que la nuit qui va suivre va être torride ! ». Pierre-Yves a toujours été attiré par les matières. Les toucher, les sentir entre ses doigts, c’est une attirance qu’il connait depuis la fin de son adolescence. Et c’est d’ailleurs pour cela qu’il est devenu couturier ! « Passer ma journée à sentir les différentes étoffes, les mettre en forme sous mes doigts, c’est envoutant. Le soir, le tissu devient sexuel sur ma partenaire, que j’aime et j’admire depuis de nombreuses années. Elle seule peut donner vie aux matières qui me font fantasmer, et faire éclater cette part de ma sexualité ». Et on imagine à quel point les nuits sont chaudes chez Jean-Yves et sa compagne …

  • Sandrine, 46 ans

Peu de femmes osent s’affirme en tant que fétichiste. Et pourtant, elles sont nombreuses ! Sandrine a bien voulu se prêter au jeu de l’interview. Et pour l’avoir fréquentée plusieurs fois en club libertin, on peut vous affirmer que pour elle, le fétichisme est une part capitale du jeu de séduction… « Moi, ce qui me fait vibrer, c’est les mains, les doigts et les ongles. Voir un homme avec de grandes mains, aux ongles bien polis et propres, et imaginer ce que ces mains pourront me faire, une fois qu’elles seront en contact avec ma peau, ça me rend folle ! J’adore aussi sucer les doigts de mes partenaires, Pour moi, c’est aussi excitant qu’une fellation ! ». Sandrine est bisexuelle, et ce fétichisme des mains est aussi présent pour ses partenaires féminines : « Une femme avec les ongles longs, peints en rouge, ça peut littéralement me rendre folle ! C’est comme avec les hommes : j’imagine ces doigts délicats et sûrs d’eux toucher ma peau, rentrer en moi, … et ça m’excite terriblement ! ». Vous l’aurez compris, que vous soyez homme ou femme, si vous avez de jolies mains, vous avez toutes vos chances avec Sandrine en club libertin !

Envie de découvrir plus de témoignages coquins sur le fétichisme ? C’est par ici !

Alors, maintenant que vous savez tout sur le fétichisme, vous avez envie de vous prêter au jeu ? Lancez-vous, vous allez adorer, c’est sûr ! Et, une fois que vous avez réalisé votre fantasme, venez nous raconter tout ça en commentaire ! En n’oubliant aucun détail …

Photo : unsplash

Les articles les plus consultés