Messieurs, prenez des notes : on vous dit tout sur l’orgasme féminin !

Vous souhaitez faire jouir votre partenaire, plus intensément et plus longtemps ? Commencez par mettre à plat vos connaissances sur l’orgasme féminin, plus fragile et plus complexe que l’orgasme masculin. Mais pas de panique : on vous dit tout dans cet article !

L’orgasme féminin : à la fois physique et psycho

Reprenons tout d’abord les bases : comment marche un orgasme ? L’orgasme est avant tout une réponse de notre cerveau à plusieurs stimulations : caresses, fantasmes, pénétration, … Le cerveau envoie alors au corps tout un cocktail de molécules provoquant le bien-être et l’euphorie (dopamine, endorphines, …).

Et physiquement, comment cela se traduit ? La respiration s’accélère, le cœur bat plus fort et plus vite, et surtout le vagin et l’anus se contractent plusieurs fois sur un rythme plus ou moins rapide. Vous ressentez un plaisir, intense ou plus diffus, qui peut être plus ou moins long à chaque fois, entre 10 et 30 secondes en moyenne pour une femme. Ça y est, vous avez jouit !

Un orgasme féminin peut venir de plusieurs sources physiquement, nous y reviendrons plus tard, mais il est surtout mental ! Les femmes ont besoin d’être en confiance, sûres d’elles, et de lâcher prise pour pouvoir atteindre l’orgasme. Aux hommes de créer ce climat propice au plaisir intense, en prenant le temps de séduire leur partenaire, de l’exciter par des caresses et des paroles bien choisies, une ambiance sexy, etc…

Clitoridien, vaginal, anal : on fait le point ?

Physiquement, l’orgasme peut prendre plusieurs formes : orgasme clitoridien, orgasme vaginal, voire orgasme anal. La majorité des femmes sont plutôt clitoridiennes, c’est l’orgasme le plus facile à atteindre. L’orgasme est alors déclenché par une stimulation du clitoris en externe : doigts, langue, frottements, … trouvez ce qui la fait décoller !

Les orgasmes vaginaux sont plus difficiles à atteindre que les orgasmes clitoridiens, mais sont aussi plus longs et plus puissants. Ces orgasmes irradient dans tout le corps, quand les orgasmes clitoridiens sont plus localisés. Alors ça vaut le coup de les chercher un peu ! Pour atteindre un orgasme vaginal, la pénétration est indispensable. C’est alors la paroi interne du clitoris qui est stimulée. Que ce soit avec vos doigts ou avec votre pénis, pensez à changer le rythme des va-et-vient et la profondeur de la pénétration, c’est le meilleur moyen pour atteindre l’orgasme. Autre indispensable pour la faire jouir vaginalement : trouver son point G, et bien le stimuler. Soyez aussi à l’écoute de votre partenaire, qui connait bien son corps et peut vous guider dans ses sensations. Plus profond, plus rapide, ou au contraire plus lent ? Elle vous montre son désir et vous indique comment le décupler !

Enfin, l’orgasme anal est un orgasme comparable à l’orgasme vaginal, qui reste cependant plus mental que réellement physique. En effet, si la pénétration anale stimule elle aussi le point G, elle est surtout une pratique excitante mentalement. Pour autant, pas question de s’en priver si c’est ce qui fait jouir votre partenaire : on vous l’a dit plus haut, l’orgasme féminin est autant physique que psychologique !

Les meilleures positions pour atteindre l’orgasme féminin

Plusieurs positions sont réputées pour permettre aux femmes d’atteindre l’orgasme plus facilement. Certaines offrent une pénétration plus profonde ou selon un angle particulier, quand d’autres sont parfaitement pour certaines caresses qui stimulent encore plus le plaisir. En voici les principales, à vous de les tester :

  • La position de l’Indra : sur le dos, jambes repliées sur son ventre, la femme se laisse faire par son compagnon, placé au-dessus d’elle. Le frottement de ses jambes sur son sexe et la pénétration profonde de cette position permet d’atteindre l’orgasme à coup sûr !
  • La levrette : petit classique qui a fait ses preuves, la levrette offre une pénétration profonde et vigoureuse, qui provoque des orgasmes très intenses. On y ajoute un fantasme de soumission, voire quelques paroles crues, et vous allez très certainement la rendre folle !
  • Le V : position réservée aux femmes les plus souples, mais cette petite gymnastique en vaut la peine ! Assise sur un coin de table, la femme lève les jambes pour les placer sur les épaules de son partenaire, qui lui reste debout. Sensations garanties ! Un peu plus flemmarde, ou pas beaucoup d’abdos ? Cette position peut aussi être réalisée allongée. Elle est alors appelée « le papillon » dans le Kamasutra.
  • La victoire : cette position porte bien son nom ! Assis, l’homme pénètre sa partenaire qui est allongée sur le dos, en lui surélevant le bassin. Pénétration longue assurée ! Et cette position a l’avantage de laisser les mains libres… A vous de trouver quoi en faire !
  • La cuisine : position gourmande et bien alléchante ! L’homme est assis, les jambes étendues et le buste relevé. La femme se positionne à quatre pattes, en sens inverse de l’homme. Lui a alors une vue dégagée sur les fesses de sa partenaire, et peut stimuler cette zone fortement érogène…

Vous avez maintenant toutes connaissances en main pour faire jouir une femme. Reste maintenant à appliquer tous ces conseils : on le sait, l’expérience vient en pratiquant, alors à vous de jouer !

Photo : pexels

Les articles les plus consultés