5 techniques pour la faire grimper aux rideaux

 

Toute la journée, vous avez eu une terrible envie de sexe. Or ce soir, votre compagne rentre complètement harassée et stressée par sa journée de travail. Vous vous dites alors que c’est mort, que vous allez pouvoir vous la rouler et vous la mettre derrière l’oreille… Que nenni ! Ne perdez pas espoir car rien n’est encore joué ! D’ailleurs, on vous fait même ce pari fou : ce soir, vous allez lui offrir un pied d’enfer !

Technique n°1 – Susciter l’envie

Tout d’abord, commencez par l’aider à se détendre : proposez-lui de se prélasser dans un bon bain chaud avec des huiles de bain sympa. Pendant ce temps, occupez-vous du dîner : de préférence quelque chose qu’elle aime et de pas trop lourd. (Sans quoi elle risque de s’endormir sur la digestion !)

Ensuite, une fois le dîner terminé, offrez-lui un massage pour la détendre et faire partir toutes ses petites douleurs et courbatures de la journée. Vous n’êtes pas obligé de lui sortir le grand jeu avec bougies et huile de massage, mais entre nous, c’est toujours un plus. Par contre, dans tous les cas, éteignez la télé !

Technique N° 2 – Raviver ses sens

Pour ce qui est du massage, commencez par le dos, le haut des épaules, la nuque, la tête… Attention à ne pas rester trop longtemps non plus sur ces zones : le but étant de la détendre, pas de l’endormir !

Ensuite, descendez sur le bas du dos, les fesses, les cuisses, les jambes et ainsi jusqu’aux pieds.  Au passage, insistez bien sur les zones érogènes dites « potentielles » : oreilles, nuque, intérieur des cuisses, arrière du genou, pieds, … Massez-les, caressez-les et n’hésitez pas à vous y arrêtez de manière langoureuse.

Ensuite, demandez lui de passer sur le dos et recommencez le même manège des pieds jusqu’au visage, du visage jusqu’aux pieds. Selon sa réactivité à vos caresses, vous pouvez « attaquer » dès la première remontée ou au contraire, attendre la redescente. Vos zones clés seront alors : la bouche, les oreilles, la gorge, les seins, le ventre et bas-ventre, le pubis, l’aine, l’intérieur des cuisses.

Arrivé là, elle devrait déjà commencer à être assez réceptive à la sensualité de vos caresses. Si c’est le cas, vous pouvez passer votre langue le long de son aine, et même pourquoi pas, commencer par titiller ses lèvres…

Technique 3 – La faire languir

À  présent, votre partenaire doit déjà commencer à être quelque peu humide. Peut-être même vous demande-t-elle déjà de la prendre… Mais ce que vous visez aujourd’hui ce n’est pas la légère moiteur d’une légère envie…. Non, non  C’est bien plus que ça ! Votre objectif, ce sont les grandes eaux, le déluge d’un désir ardent et torride !

Aussi penser que puisque ça glisse, c’est bon, on peut y aller, serait une grossière erreur. Peut-être que chacun de vous y trouverait quelques plaisirs, bien sûr. Mais on parle de la faire grimper aux rideaux ! Et pour ça, on va faire monter la température d’encore quelques degrés… Car souvenez-vous : l’excitation d’une femme se « charge » comme une pile. Elle se cumule et lorsqu’elle est enfin libérée, c’est une véritable explosion ! Donc plus vous ferez monter la tension, plus vous la ferez languir et plus elle prendra son pied. (Et vous aussi par la même occasion…)

Technique 4 – La faire hurler de plaisir

Les premières techniques vous faisaient stimuler son intellect et ses zones érogènes « potentielles » (c’est-à-dire les moins inervées) afin de la mettre en condition. À présent qu’elle l’est, vous allez attaquer les zones érogènes secondaires (mamelons, pubis, entrée du vagin, petites et grandes lèvres, périnée) et primaires (vagin et clito).

Là, pas de mystère : vous stimulez ces différentes zones par des massages, caresses, (petits) griffages, effleurages et bien sûr par de savants coups de langues. Si le cunnilingus reste une valeur sûre, ne négligez pas les autres zones. Ainsi la poitrine ou encore la zone anale et péri-anales peuvent-être terriblement érotiques.

Dans tous les cas, soyez conscient d’une chose : dans un état d’excitation intense, le corps entier de votre femme devient une gigantesque zone érogène et la moindre de vos caresses lui mettra le feu ! Alors n’hésitez pas à faire monter la sauce !

Technique 5 – La faire jouir !

Vous l’avez détendue, massée, caressée, mordillée, léchée, sucée, faite crier… Il est maintenant temps de la faire jouir ! Bien sûr, une pénétration n’est jamais obligatoire. Mais comme on partait du principe que vous aviez très envie d’elle, on va se mettre dans cette configuration. Revenons donc au moment où vous vous apprêtez à la prendre.

Depuis le début de cette séance coquine, vous y êtes allé en douceur, allant  de la zone la moins sensible à la plus sensible et faisant lentement monter la pression, sans jamais brusquer votre partenaire. Notre conseil ? Poursuivre sur cette voie. Bien sûr, il serait tentant de la prendre sauvagement, là, maintenant de suite, toute offerte qu’elle est. Mais ce serait aller bien vite après tous ces longs efforts, vous ne trouvez pas ?

Au contraire, prenez votre temps : pénétrez-la tout doucement, en mode slow-sex. Savourez chaque sensation, prenez conscience de son sexe qui accueille le vôtre, des réactions de son corps… Retirez-vous, recommencez… Puis enfin, prenez-la de façon torride, à la hauteur de son état d’excitation. Ralentissez un peu la cadence, si vous voyez que vous pourriez « perdre le contrôle » puis une fois que ça va mieux, recommencez.

Il est possible que votre compagne jouisse assez rapidement… Faites une pause et si elle l’accepte, restez en elle. (De nombreuses femmes aiment cette sensation de « plénitude » après un orgasme… Mais pas toutes !) Puis, petit à petit, une fois qu’elle sera remise, recommencez par des mouvements doux…

Et la suite, ma foi, vous savez comment faire, non ?

PS : encore une fois, aucune technique ne marche jamais à 100% avec toutes les femmes. Soyez toujours à l’écoute de votre partenaire et ne lui mettez jamais la pression. Ce n’est qu’à ce prix qu’elle-même vous offrira le meilleur pied de votre vie !

Photo : pexels

Les articles les plus consultés