Les menstruations, un sujet encore trop tabou ?

Les menstruations sont-elles un sujet encore tabou ? Le cycle périodique est perçu, comme l’essence même de la femme, et pourtant il est toujours aussi difficile d’en parler publiquement avec aisance.
Le cycle menstruel est-il en train de s’émanciper du regard patriarcal et sociétal ? Pourquoi les règles sont-elles, depuis la nuit des temps, source de mythe et de division ? Analyse d’un phénomène naturel qui se veut de plus en plus visible.

Manque d’estime de soi, noms de code pour citer les règles, les femmes sont conditionnées à vivre cette période du mois dans la discrétion la plus totale. Comment être en phase avec son cycle ? Comment concilier perte de sang et sexualité ? Quant aux protections périodiques, seront-elles plus accessibles, demain, dans l’espace public ? On fait le point.

Les règles et les femmes

Une histoire d’amour avec des hauts et des bas.

Un peu de biologie

Le cycle menstruel est un phénomène naturel qui touche toutes les femmes. Le site Gyn&co * nous en donne la définition exacte : « On appelle règles les écoulements sanguins que les femmes vivent chaque mois pour une durée allant de 3 à 7 jours, et ce dès la puberté jusqu’à la ménopause. »

En l’absence de fécondation, la couche interne de l’utérus qui s’était épaissie en vue d’une grossesse éventuelle s’évacue sous forme de saignements par le vagin.

Et une fois ce cycle terminé, un autre recommence.

Les règles, une histoire ancestrale

D’après Femmes Plurielles **, chaque mois, deux milliards de femmes à travers le monde ont leurs règles. Ce lien intime qui se transmet de mère en fille est un lien universel qui connecte chaque femme à leur essence propre.

Au-delà de cette connexion à la nature, ce fait biologique a souvent été perçu comme impur par la société et les religions. Le cycle féminin devait donc se manifester à l’ombre des regards. L’historien Albert Samuel s’interroge dans les colonnes de La Croix *** : « Pourquoi cette universalité de la terreur provoquée par cette hémorragie périodique ? ». L’historien liste ces civilisations – des Grecs aux Tsiganes, des Yorubas aux Falachas – dans lesquelles les femmes ne peuvent allaiter, avoir des relations sexuelles ou cuisiner sous peine de « contaminer » leur maisonnée.

Pourtant, le sang menstruel n’a pas toujours été considéré, dans l’histoire, comme une faiblesse.

Une force vive

Le site PliM **** s’attarde sur les menstruations qui ont toujours fasciné le corps médical. En effet, pendant le Moyen-âge et jusqu’à la Renaissance, la communauté médicale, analysait ce saignement vaginal comme un signe d’équilibre et de vitalité : « Par ailleurs, la démonstration de la toxicité des menstrues à l’époque a permis d’appuyer la croyance selon laquelle l’écoulement du sang menstruel était synonyme de bonne santé, car il permettait l’évacuation des toxines et le renouvellement du sang. »

Les menstruations tant décriées ont donc un rôle protecteur.

Les menstruations, un sujet encore tabou ?

Pourquoi est-il si difficile d’aborder ce sujet si intime et si universel à la fois ?

L’image du cycle féminin dans la société

Même si les mentalités évoluent et que les femmes ne sont plus considérées comme impures en période de menstruation (cette notion reste encore présente dans certains pays), le sujet reste encore sensible. La société patriarcale invisibilise les règles et les femmes par un manque de communication et d’éducation. Cela a pour conséquence d’engendrer un mal être chez les plus jeunes et un manque de confiance. En effet, comment s’identifier à un état qu’il faut cacher.

De plus, le sang menstruel reste associé à certains mythes infondés et réducteurs tels qu’en période de règles, une femme fait tourner le vin.

Comment éclairer pour mieux prévenir ?

L’éducation des jeunes filles et des garçons

Que ce soit en France ou à l’étranger, on constate un manque important d’informations.

Faut-il parler des menstruations à l’école ou à la maison ? L’éducation ne concerne-t-elle que les jeunes filles ou également les jeunes garçons ? L’association Kiffe ton cycle ***** distille des conseils pour aider les parents à préparer leurs enfants à cette aventure humaine. Un temps d’échange primordial pour expliquer les changements inhérents à cette période et que le sang n’est absolument pas sale.

La parole libère de la peur de l’inconnu et petit à petit, les temps semblent changer.

Les menstruations : Les protections périodiques

Dans les publicités, des voix s’élèvent et certaines marques n’hésitent plus à montrer du sang rouge sur une serviette hygiénique. Fini le bleu convenable qui ne reflétait pas la réalité vécue.

Au diable la censure, il est temps pour le monde d’ouvrir les yeux. Même si les serviettes, les tampons, vivent encore dans la pénombre, on peut espérer un jour qu’ils s’exhibent fièrement sur un bureau ou dans une main.

De plus, il faut saluer l’apparition des culottes menstruelles qui font rimer cycle périodique avec écologie.

Les menstruations : le quotidien des femmes

La période des règles peut-elle rimer avec bien-être ?

Le cycle menstruel et le travail

Le travail reste un lieu où il est difficile de parler de ses règles. Pourtant, de plus en plus d’entreprises mettent à disposition de leurs employées des serviettes et des tampons. Un grand pas.

Depuis mars 2022, le congé menstruel est testé dans quelques entreprises, mais le bilan reste mitigé.

En effet, les femmes ont peur de l’image de « fragilité » qu’elles pourraient renvoyer.

Il serait temps d’aborder le corps féminin dans le milieu du travail et également dans l’intimité du couple.

Les menstruations et la sexualité

Faire l’amour pendant ses règles, c’est une question de choix, mais ce n’est pas inapproprié. Certains couples parlent sans tabous du sang menstruel et cela a pour effet de normaliser ce phénomène.

Avoir des relations sexuelles pendant les règles aurait un effet bénéfique : celui de détendre le corps et d’avoir ainsi moins de douleurs. Rappelons que le sexe, ce n’est pas que la pénétration, on peut donc très bien axer le plaisir sur les préliminaires et la tendresse.

On peut également flirter par message ou sur un site de rencontre, pour faire monter le désir et se séduire.

Tout est une question de préférence.

Les règles et l’accueil des émotions

Certaines femmes vivent cette période en totale harmonie. Pour elles, le cycle féminin est une occasion de se reconnecter à son « moi » véritable. Une période d’introspection nécessaire pour retrouver sa puissance féminine et sa créativité. Savoir accueillir ce qu’il se passe, physiquement et psychologiquement, tout en étant à l’écoute de son corps.

Les menstruations sont un sujet encore tabou qui tend à se démocratiser. La société commence à exposer ce qu’elle avait rendu invisible et ce que l’histoire avait décrit comme impur. La femme se célèbre à travers son énergie, sa créativité, mais également à travers son cycle féminin. Elle se célèbre dans son entièreté.

Eva

Le plaisir Féminin

Les articles les plus consultés