Faut-il être bisexuel pour tester le libertinage ?

Vous avez envie de tester le libertinage mais vous vous demandez si c’est vraiment fait pour vous ? Vous êtes 100% hétéro, et vous vous demandez si c’est vraiment compatible avec vos fantasmes libertins ? Pour vous donner envie de vous lancer dans le libertinage sans hésiter, nous répondons aujourd’hui pour vous à cette grande question : faut-il être bisexuel pour tester le libertinage ?

Libertinage : pas besoin d’être bisexuel !

Oui, on annonce la couleur tout de suite, comme ça c’est fait : pas besoin d’être bisexuel pour s’adonner aux plaisir du libertinage. Et cela est dû à l’essence même de cet univers : le libertinage regroupe tellement de pratiques différentes, qu’il y en aura forcément une qui vous tentera et qui correspondra à vos préférences sexuelles.

Autre raison pour laquelle il n’est pas nécessaire d’être bisexuel pour tester le libertinage : c’est un domaine où chacun fait ce qu’il veut comme il veut ! Le libertinage est par principe un univers de liberté totale, où chacun peut trouver son épanouissement là où il le souhaite, sans se poser de questions sur le regard des autres, les normes de la société, etc… L’idée dans le libertinage, c’est justement de s’affranchir de ces normes, et de vivre sa sexualité comme on l’entend. Et vous trouverez toujours une personne (ou plusieurs !) qui auront les mêmes fantasmes que vous, ou qui voudront s’inviter dans vos envies, pour passer de bonnes soirées libertines comme vous les imaginez.

Si vous souhaitez tester le libertinage sans vous engager dans des relations bisexuelles, il y a plusieurs pratiques, de la plus soft à la plus osée, qui peuvent vous correspondre. Petit tour d’horizon :

  • Le caudalisme

Le caudalisme consiste à prendre du plaisir à voir son partenaire avec un ou une autre. Là, messieurs, vous ne faites rien : c’est votre partenaire qui s’envoie en l’air ! Vous profitez juste du spectacle que votre partenaire vous offre (en vous masturbant allègrement, dans la plupart des cas !).

  • Le côte-à-côtisme

Autre pratique soft du libertinage, le côte-à-côtisme permet de s’acoquiner sans trop s’engager : dans cette pratique, deux couples s’envoient en l’air avec leur partenaire respectif, mais tous les quatre au même moment et au même endroit. Vous êtes alors excité par la vision de l’autre couple qui se fait du bien, et par l’idée que eux-mêmes vous matent pendant votre partie de sexe, sans qu’il n’y ait de contact avec quelqu’un d’autre que votre partenaire. Et, dans ce cas, pas besoin d’être bisexuel pour tester !

  • L’échangisme

L’échangisme est surement la pratique la plus connue du libertinage. Souvent, les couples qui entrent dans l’univers libertin par le côte-à-côtisme passent vite à l’échangisme, qui offre plus de possibilités de jeux. Dans cette pratique, deux couples échangent leurs partenaires le temps d’une soirée sexe, qui se déroule pour les nouveaux binômes soit tous les quatre au même endroit, soit dans des lieux différents. Vous échangez alors de façon hétérosexuelle la plupart du temps. De quoi prendre son pied à « aller voir ailleurs » avec le consentement de sa moitié, elle-même bien occupée par son amant d’un soir…

  • L’exhib

Cette pratique est un plaisir partagé par de nombreux libertins. Elle sera donc toujours bien accueillie dans les lieux réservés au libertinage, et est parfaite pour s’initier à ce milieu en couple, sans se poser trop de questions. Si l’exhibitionnisme vous tente, sautez le pas, c’est tellement facile de s’y adonner : dans un club libertin bien sûr, endroit qui reste le plus sécurisé pour ce genre de pratiques, mais également par webcam sur les sites spécialisés, ou dans des lieux publics (en faisant attention à ne pas vous faire choper !) si ça vous excite !

  • Le BDSM

Des pratiques les plus softs aux plus effrontées, le BDSM est un ensemble de jeux sexuels pour les couples souhaitant dépasser leurs limites physiques et mentales. LE BDSM se joue principalement en couple, sans forcément faire appel à d’autres partenaires. De quoi déjà occuper de nombreuses soirées, avant de passer le cap de l’échange de partenaires.

  • Le gang-bang

Là, c’est une pratique à réserver aux initiés, ceux qui connaissent bien le milieu du libertinage et qui ont déjà expérimenté plusieurs pratiques, pour monter en puissance niveau fantasme et plaisir en douceur. Le gang-bang consiste à regrouper plusieurs hommes, pour lesquels une femme décide de s’offrir. Les hommes peuvent alors la prendre à la chaine, pour le plus grand plaisir de tous les participants !

L’importance de rester ouvert d’esprit

Petite nuance à apporter toutefois à nos propos : le libertinage demande une grande ouverture d’esprit, et ce n’est pas à oublier lorsque vous vous posez la question de la bisexualité dans vos pratiques sexuelles. En effet, pour profiter à fond de cet univers, il est important, aussi, de chercher à repousser ses limites, et de se laisser porter par les opportunités. Bien entendu, il n’est pas question ici de se forcer à réaliser une pratique sexuelle pour faire plaisir à son partenaire, ou par peur de passer pour quelqu’un de peu aventureux. Mais l’idée est, quand même, de ne pas se fixer trop de règles, lorsqu’on souhaite se lancer dans le libertinage.

Par exemple, vous pouvez tout à fait organiser une soirée échangiste où tout est bien prévu entre vous et le couple invité, et où les règles sont bien fixées : vous ne souhaitez pas avoir de pratiques bisexuelles, et le couple est d’accord avec cela. Il n’empêche que, dans le feu de l’action, et ça arrive plus souvent qu’on le croit, une main s’égare sur votre corps, une envie subite est difficile à contenir, et au final, vous vous retrouvez au pied du mur : allez-vous vous laisser porter par le moment, et oser repousser vos limites ?

De la même manière, le libertinage se vit en couple. Si votre partenaire a un gros fantasme de vous voir prendre du plaisir dans une relation bisexuelle ou homosexuelle, réfléchissez à la question avant de vous braquer : cela pourrait vous plaire, au final, surtout en imaginant le plaisir qu’en retirerait votre partenaire.

Alors, bisexuel ou non, prêt à entrer dans l’univers du libertinage ? Lancez-vous, ça va vous plaire, c’est sûr !

Photo : unsplash

Les articles les plus consultés