Culture : qu’est-ce que le male gaze ?

Qu’est-ce que le male gaze ? Un regard masculin omniprésent dans la culture pop. Pourquoi avons-nous ancré cette idée qu’il est normal de tout voir à travers les yeux d’un homme hétérosexuel ? Qu’en est-il du point des vues des femmes ? La diversité va-t-elle triompher ? On vous éclaire.

Depuis la nuit des temps, le point de vue masculin est la référence en matière de prisme. La majorité des films, des séries, des publicités sont perçus selon la perspective d’un homme. Qui a découvert ce concept ? Les légendaires contes de fées ont-ils distillé l’idée que les femmes sont des princesses à sauver ? Le mouvement #MeToo, peut-il changer la donne ? Focus sur un phénomène banalisé par la société.

Définition

Mais quelle réalité se cache derrière ces mots ?

Un concept théorisé en 1975

C’est à Laura Mulvey, critique de cinéma et féministe, que l’on doit cette notion selon laquelle la femme est perçue comme un objet de fantasme à travers les yeux d’un homme hétérosexuel.

Pour étayer son constat, la critique s’est basée sur les classiques des films hollywoodiens.

En effet, derrière chaque scénario original se cache la même trame : le personnage principal est un homme qui perçoit, analyse, décortique la femme, d’après son regard à lui.

Un regard voyeur qui peut s’accompagner d’une pulsion scopique (concept freudien) : l’individu prend plaisir à posséder l’autre par le regard.

Ce fait présent dans l’industrie visuelle existe depuis très longtemps.

Un point de vue masculin dominant

La pop culture est baignée par une vision masculine : celle d’objectiver la femme.

Le cinéma, les séries, les magazines montrent en majorité des femmes dont l’unique raison d’être est de satisfaire le désir masculin.

Pourquoi cet unique éclairage domine-t-il ? Cela s’explique par le fait que les réalisateurs, les scénaristes sont en majorité des hommes et qu’ils créent des œuvres pour eux.

Quand le regard masculin devient une norme

La société véhicule une hypersexualisation du corps féminin. Celui-ci est exposé, déshabillé dans l’unique but de plaire à la gent masculine.

Des scènes de nus sont excessivement tournées sans que cela serve l’intrigue et de gros plans s’attardent sur les courbes féminines d’un corps parfait. Le but ? Provoquer du plaisir chez les spectateurs·trices.

Résultat : le point de vue du réalisateur devient une norme et les femmes finissent par s’identifier au regard masculin.

En même temps, comment faire en l’absence d’autres angles ?

Le male gaze face à l’éveil des consciences

La perception, une affaire masculine ?

La femme, fantasme absolu

Au-delà de s’attarder sur le physique de la femme qui doit correspondre aux standards de beauté, le male gaze met également en avant une femme à la dérive qui attend d’être secourue.

L’homme se voit fort, il est le prince charmant de la situation. Les contes de fées, nos croyances culturelles, diffusent un portrait erroné de la « princesse ». En effet, cette dernière n’est heureuse que lorsqu’elle est avec un homme et que sa vie tourne, bien évidemment, autour de celui-ci.

Le male gaze : la prise de conscience

Le mouvement #MeToo a révolutionné l’industrie du cinéma, mais aussi le regard que le milieu artistique pose sur la femme. Contrairement à leurs collègues masculins, les actrices sont considérées essentiellement pour leur apparence comme le révèle, Keira Knightley, dans un article du site EcranLarge* : « C’est dur de dire à une jeune femme qu’elle est juste là pour son physique, même s’il y a une part de vérité là-dedans. C’est dur d’en ressortir et de se dire, ‘OK je vais baisser la tête et je vais apprendre mon métier’.» Et d’ajouter que le changement s’opèrera quand il y aura plus de femmes derrière la caméra.

Un manque de diversité

Le regard masculin est également dominé par le seul prisme de l’hétérosexualité. Pourtant, notre monde se colore d’autres orientations sexuelles qui ne sont pas prises en compte.

Des voix s’élèvent également devant le manque de diversité culturelle.

Dans l’ombre, une réponse se profile.

Male gaze : Le female gaze contre-attaque

Un regard féminin plus vrai, plus intime.

C’est quoi concrètement ?

Le female gaze est là pour que les femmes puissent réellement exister dans l’univers cinématographique et être ainsi mieux représentées.

Ce qui est perçu au cinéma, dans les séries, façonne les rapports humains. Les jeux de séductions, les discussions sur un site de rencontre sont influencés par cette perception masculine souveraine.

Il est temps que le monde découvre ce que les femmes attendent réellement, ce qu’elles veulent, ce qu’elles désirent.

Male gaze : envisager un prisme différent

À l’instar de l’actrice Reese Witherspoon, productrice de la série Big Little Lies, des femmes se battent pour imposer un nouveau regard : le leur.

De nombreuses séries abordent un point de vue féminin comme The Handmaid’s Tale, Fleabag, Le Jeu de la Dame, Orange is the New Black ou encore Buffy contre les vampires, une série pionnière en la matière.

La femme perçoit son monde, ses émotions, ses combats selon sa vision et ses ressentis.

Cela procure un sentiment de proximité avec le public féminin qui se reconnaît dans ces portraits de femmes saisissants de réalisme.

Le désir féminin s’émancipe du male gaze

Le female gaze c’est aussi afficher une sexualité féminine éloignée de la perspective masculine.

Un désir libre, vibrant, puissant et sensuel. L’émotion est perceptible, les regards parlent, les corps s’exhibent sans complexes, car ils sont tous parfaits. La sexualisation est absente pour laisser place à une volupté plus naturelle.

Un bel hommage à la complexité féminine.

Le male gaze est l’héritage de nos traditions archaïques. La perspective masculine dominante se fissure doucement au profit  d’un regard plus diversifié, plus libre et moins objectivé. L’industrie cinématographique se réinvente sous un prisme féminin avec des propositions plus intimistes et réalistes.

Le regard de la femme est beau, célébrons-le.

Eva

Photo : pexels

Sexualité : mode d'emploi

Les articles les plus consultés