Comment le Pegging va faire de vous un homme épanoui

 

Le Pegging est une pratique dans laquelle une femme pénètre analement un homme avec un gode. Pratique peu ou mal connue, il est un formidable moyen d’épanouissement de votre sexualité.

Le Pegging : des orgasmes démultipliés !

Comme bien souvent lorsque l’on parle de plaisir anal masculin, celui-ci est mal étiqueté et associé à de l’homosexualité. Pourtant Messieurs, vous auriez fort à gagner en vous ouvrant un peu plus au plaisir anal car celui-ci est une extraordinaire source de jouissance. Il est d’ailleurs prouvé que les orgasmes masculins atteints à partir d’une stimulation anale sont bien plus puissants qu’une éjaculation classique ! Alors n’êtes-vous pas un peu curieux ? N’aimeriez-vous pas vous aussi connaître de puissants et violents orgasmes ?

Le Pegging : un rapport de soumission-domination des plus excitants

Bien sûr il vous faut pour cela trouver une partenaire qui a envie de jouer avec vos fesses. Ne soyez pas circonspects : elles ne sont pas si rares que ça ! Car en réalité, au-delà de la simple pratique physique, le Pegging est aussi très psychologique puisque l’on entre directement dans un rapport de soumission et domination. Vous avez toujours eu le fantasme de la Maîtresse d’école sexy qui vous donne une fessée ? De la dominatrice en cuir et talon aiguille ? Alors vous risquez d’adorer que votre amante prenne en main votre plaisir !

Le Pegging : débuter tout en douceur

Une fois que vous vous sentez tous les deux prêts, commencez par tâter le terrain lors de rapport sexuels classiques : laissez Madame vous faire un anulingus ou même vous insérez un doigt dans l’anus pendant que vous jouissez. Vous commencerez déjà à percevoir de nouvelles et très intéressantes sensations !

Par la suite passez au niveau supérieur avec un Plug anal. Alors que vous êtes sur le ventre, votre partenaire utilise un plug préalablement lubrifié pour titiller votre anus. Elle effectue de petits cercles puis lorsque vous commencer à vous ouvrir, elle enfonce le plug en vous avec douceur. Une fois en place, vos muscles anaux vont alors se détendre. Le must à ce moment-là : vous faire prendre en bouche par votre maîtresse ! Une sensation absolument délicieuse qui vous donnera immédiatement envie d’aller plus loin !

Le Pegging : quel gode choisir ?

Vous êtes maintenant mûr pour pratiquer le Pegging. Une séance commence bien sûr toujours par une préparation complète : anulingus, doigt, plug lubrifié. Le sexe anal ne doit jamais être douloureux sans quoi vous n’y prendrait absolument aucun plaisir !

Une fois que vous êtes prêt et bien préparé, votre compagne va maintenant vous pénétrer avec un gode. Oui mais lequel choisir ? Tout d’abord, si vous débuter le sexe anal, optez pour un petit modèle. Le but n’est pas de vous blesser, ni de faire une course à la performance mais de découvrir de nouvelles sensations. Peu à peu en revanche, au grès de vos envies mutuelles, vous pourrez augmenter la taille de vos jouets.

Ensuite il existe différents modèles :

  • Le gode sans ceinture basique : cela peut être un article intéressant pour débuter car Madame pourra se concentrer sur votre seul plaisir.
  • Le double-gode sans ceinture : pas évident pour des débutants car cela sous-entend que Madame ait un périnée de compèt’ et vous un anus des plus détendus ! A réserver aux candidats déjà expérimentés donc…
  • La kit gode-ceinture : un grand classique du Pegging qui permet d’avoir tout ce qu’il faut où il faut et de contenter les deux participants. Sur le long terme, ces articles trouveront sûrement leurs limites mais là, ce sera à vous de trouver de nouveaux outils !
  • Le harnais « nu » couplé avec un gode de qualité : là on rentre dans un niveau expert de la chose. Mais une fois que vous serez adepte de Pegging, vous saurez mieux orientez vos envies et choisir vos accessoires.

Le Pegging : témoignage

« Bien sûr cela dépend des personnalités. En ce qui me concerne je pars du principe que tout ce qui me fait plaisir, me paraît agréable, doit être tenté. Après on en déduit si on a était trop loin ou pas. Il est vrai qu’on l’on est tous différents face aux barrières et limites que nous imposent notre éducation et la société et dans notre capacité à les dépasser. Je pense qu’il y a deux groupes de personnes : ceux qui pensent qu’un fantasme doit rester du domaine du rêve et ceux qui pensent qu’au contraire il doit être réalisé. J’appartiens à ce second groupe. Et ce, pour une raison simple : il ne me vient pas à l’idée des choses que je n’aurai pas envie de faire, donc à partir du moment où quelque chose m’excite mentalement, alors je fais en sorte de le concrétiser pour voir réellement si j’aime cela ou pas. Si c’est concluant, tant mieux pour moi. Et si ça ne l’est pas, s’il s’avère que je me suis trompé, eh bien au moins, je le sais et je ne le fais plus. C’est aussi simple que ça. »

Franck, membre actif sur NousLibertins que vous pourrez le retrouver sous le profil de « franckjbl ». Couples et dominatrices, n’hésitez pas à le contacter, cet homme charmant a plus d’un tour dans son sac et saura combler tous vos besoins de domination.

Photo : pexels

Sexualité : mode d'emploi

Les articles les plus consultés