5 conseils pour aborder un couple libertin en soirée

Comment aborder un couple qui vous plait en évitant les impairs et en mettant toutes les chances de votre côté ?

Conseil n°1 : dis-moi qui tu es, je te dirai comment aborder

Bien sûr, si vous êtes une femme seule, vous êtes déjà un gibier de prédilection et n’aurez pas trop de mal à trouver des petits camarades de jeu. Idem pour les couples qui seront généralement rapidement sollicités. (Ceci dit, si ce n’est pas le cas, envoyez Madame en reconnaissance. Effet garanti. ) En revanche, avouons que le mâle solitaire est une espère particulièrement sur-représentée dans le milieu libertin. Donc si vous êtes de ceux-là, le marché risque d’être hautement concurrentiel. Alors comme en marketing, établissez objectivement vos forces et faiblesses.

Vous avez un corps d’Apollon ? Mettez-le en valeur mais sans vous la jouez non plus. Personne n’aime les gros prétentieux amoureux de leurs tablettes. Vous avez plus un physique à la Jean-Claude Duss ? Ne vous inquiétez pas, rien n’est perdu pour autant. Misez sur votre apparat : apportez un soin tout particulier à votre tenue et à votre maintien. Si la beauté physique relève de la roulette génétique, la classe elle, peut se travailler. Enfin, si vous êtes ni beau, ni moche, bien au contraire, reprenez les conseils précédents et lisez bien ce qui suit.

Conseil n°2 : révisez vos préjugés

Alors certes, il est vrai que les gens qui viennent en club ou en soirée ne sont a priori pas là pour enfiler des perles. Mais d’une part, c’est une activité très saine les perles. Ça détend. Et d’autre part, ce n’est pas parce qu’on est là pour « ça » qu’on a pas envie d’un minimum de séduction. Être libertin ce n’est pas être mort de faim. La plupart des couples privilégieront d’ailleurs souvent la qualité sur la quantité. Oui, même dans un Gang-Bang. Alors inutile d’essayer de gratter une place sans y avoir été invité au préalable, ou pire en ayant déjà été évincé.

Enfin, rappelez-vous que le libertinage n’est pas non plus un film porno. Aussi oubliez les punchlines carambar du style « Eh belle Dame, ça vous dirait de vous prendre une bonne grosse queue ? » et autres « Bonjour, ça va la Miss ? T’as un bon boule tu sais… » Ça, c’est l’apanage typique du gros relou. Voulez-vous passer pour un relou ? Non ? Bon, alors exit les punchlines.

Conseil n° 3 : lancez l’opération séduction

Donc pour résumer, pour aborder un couple, on évite les approches trop frontales qui donnent l’impression aux personnes en face d’être des morceaux de viande et on délaisse également les accroches toutes faites que l’on ressert à la chaîne.

Au contraire, on va plutôt travailler sur la séduction subtile et élégante. Deux adjectifs clés que vous pourrez accoler à n’importe quel outil de votre gamme de séducteur : approche, accroche, compliment et autre. Le tout est que le couple abordé ait l’impression d’être séduit et non chassé. Alors allez-y en douceur, coulez des œillades,  et n’approchez que lorsque le couple a accroché votre regard (et surtout pas lorsqu’au contraire, il l’évite !) .

Conseil n°4 : un couple est composé de DEUX PARTENAIRES

Non, ceci n’est pas une évidence. Ou en tout cas pas pour tout le monde. Du coup, c’est plutôt un rappel essentiel. Rien de pire pour un couple que de se faire aborder par une personne qui ne s’adresse qu’à Madame et délaisse –voire même ignore – Monsieur. Ce sont des par-te-nai-res, qui ne vont donc pas l’un sans l’autre. Et même si Monsieur est candauliste ou Madame adepte de Gang-Bang, l’un et l’autre ont toujours un rôle essentiel des les fantasmes du couple. Si vous abordez un couple, gardez toujours en tête que l’un ne va pas sans l’autre. Vous n’avez pas forcément besoin d’être bi pour leur plaire (ils ne le sont peut-être pas eux-mêmes) mais vous avez en tout cas besoin d’être respectueux.

Conseil n°5 : soyez vous-même

C’est très tendance le naturel, vous savez. Déjà, ça évite les faux-semblants et les vrais impairs. Et puis surtout, ça sent bon la spontanéité et ça met tout le monde à l’aise. En libertinage, tout est question de feeling. Oui, même pour un soir, même pour une heure. Bon, vous n’êtes pas non plus obligé de sympathiser et de chanter Kumbaya tous en cœur, ce n’est d’ailleurs pas forcément ce que les couples viennent chercher en club ou en soirée. Mais c’est tout de même plus agréable quand tout le monde est a priori sur la même longueur d’onde et que le ton est amical.

Conseil bonus

Un dernier conseil avant de vous lancer à l’assaut, rappelez-vous qu’en libertinage, le respect des règles de chacun prévaut. Donc une fois que vous aurez fait mouche, ne transgressez pas les interdits de vos nouveaux camarades de jeux. Le moindre faux-pas vous exclurait immédiatement de la partie et tout serait à recommencer. Avouez que ce serait quand même dommage…


Les articles les plus consultés