Mon expérience voyeuriste sur un duo lesbien !

Pierre, 43 ans, avait toujours hésité à assouvir ses fantasmes libertins en tant qu’homme célibataire. Jusqu’au jour où … Et il s’est retrouvé à passer une des soirées les plus folles de sa vie. Comme quoi, il suffit d’oser … Retour en détails croustillant sur le témoignage de Pierre, qui a vécu une expérience voyeuriste haute en couleur. On lui laisse la parole !

Oser réaliser son fantasme voyeuriste : et si je me lançais ?

Je n’avais jamais osé pousser la porte d’un club libertin. En célibataire endurci, j’enchainais les conquêtes d’un soir et profitait de ma quarantaine après un divorce compliqué, sans me poser trop de question. J’avais pourtant ce fantasme qui me trottait dans la tête, de plus en plus, sans que j’ose trop me l’avouer : j’avais envie de voyeurisme ! Voir des couples s’envoyer en l’air, discrètement, sans qu’ils sachent que je profitais du spectacle … l’idée m’excitait tellement ! De façon plus large, j’avais l’impression d’avoir fait le tour de ma sexualité, j’avais envie d’aller plus loin, d’explorer d’autres pistes, et le milieu du libertinage m’attirait énormément. Sauf que j’avais peur des regards et des jugements : un homme seul dans un club libertin, ça risquait de faire désespéré, non ?

Et puis un jour, j’en ai discuté avec un pote, que je voyais souvent en soirée. Lui aussi était célibataire, sans aucune envie de se caser, et fréquentait régulièrement les clubs libertins, où il passait d’excellentes soirées sans penser au regard des autres. Et il a fini par me convaincre : rendez-vous fut pris pour une soirée qui s’annonçait haute en couleurs.

Un duo lesbien qui fait le show rien que pour moi !

Arrivé dans ce club, ce fameux samedi soir, avec mon pote, je me suis retrouvé à être vraiment agréablement surpris : nous n’étions pas les deux seuls célibataires, et surtout il y avait également des femmes célibataires ! L’ambiance y était bon enfant, les personnes présentes dans ma moyenne d’âge, peut-être légèrement plus vieux. C’était une soirée à thème : ambiance tropiques. Forcément, entre la musique ensoleillée et les cocktails à ombrelle, ça donnait envie à tout le monde de se désaper. Et surtout les femmes, pour mon plus grand plaisir. Aucun souci pour moi pour me mettre dans l’ambiance, et je me retrouvai très vite sur la piste de danse, au milieu de ce groupe très convivial.

Au fur et à mesure de la soirée, l’ambiance montait en chaleur. Les femmes étaient de plus en plus chaudes, et certaines commençaient d’ailleurs à faire leur show. Et surtout deux d’entre-elles, deux copines qui étaient arrivées ensemble, avec apparemment la ferme intention d’allumer tout ce qui bougeait autour d’elles. Et elles y arrivaient plutôt bien …

L’une, petite brune aux cheveux longs, était vêtue d’une robe rouge en dentelle, très moulante et très courte : elle était tellement sexy là-dedans que je me demande si je pourrais encore une fois regarder un morceau de tissu rouge sans bander. L’autre, plus grande, était blonde aux cheveux courts, et abordait dans son jean parfaitement coupé une paire de fesses comme j’en ai rarement vu. Elles dansaient vraiment super bien, et, au milieu de la piste, attiraient tous les regards. Les hommes se précipitaient autour d’elles, mais elles semblaient toutes les deux seules au monde, à se regarder dans les yeux et à danser en se collant l’une à l’autre. J’étais captivé par ce duo, comme beaucoup autour de moi. Plus la soirée avançait, et plus la chaleur montait entre elles deux. Elles commençaient à s’embrasser, leurs mains étaient de plus en plus baladeuses, et leurs gestes de plus en plus lascifs. Je sentais que ma soirée allait être mythique, grâce à elles.

A un moment donné, elles ont quitté la piste pour aller boire un verre au bar. Elles étaient un peu moins sollicitées, et je me suis dit que j’avais peut-être enfin l’occasion d’aller tenter une ouverture. Avec mon pote, on se décida à aller les aborder.

Les deux femmes étaient charmantes. Elles avaient de la conversation, et on passa quelques minutes à discuter de tout et de rien. Le courant passait vraiment bien entre nous, et la brune finit par nous avouer que, ce qu’elles aiment toutes les deux, c’est l’exhibo : ce qui les excite, c’est de se faire du bien sous le regard d’inconnus. Elles nous avouèrent venir d’habitude avec leurs maris respectifs, mais avaient envie de tester un truc entre filles, ce soir-là. Très très bonne idée…

On s’est alors retrouvé dans un coin câlin, vite rejoints par plusieurs autres libertins, hommes comme femmes, à regarder ces deux superbes amies s’envoyer en l’air, excitées comme jamais par nos regards. La brune, la plus téméraire des deux, a lancé les festivités en déshabillant sensuellement son amie. Elle l’a ensuite allongée sur le dos, puis, en ouvrant ses jambes avec fermeté, lui a offert un cuni magistral. La blonde, en pleine extase, nous jetait des regards aguicheurs et en rajoutait dans ses cris et ses gémissements, excitée par la vision de ce groupe qui la regardait, et dont certains membres commençaient à se caresser. Puis, après un orgasme bruyant, elle a sorti un gode de son sac à main : c’est au tour de sa copine de prendre son pied ! Entre ses coups de langue experts sur les seins, et le gode qu’elle magnait avec dextérité, elle ne tarde pas à faire jouir sa copine. Les deux femmes reprennent alors leur souffle en riant, et nous remercient pour avoir assouvi leur fantasme exhibo. Et nous, on les remercie encore plus pour ce joli spectacle.

Moralité de la soirée : oser passer les portes d’un club libertin, c’est passer à coup sûr une très bonne soirée. Et d’ailleurs, j’y suis depuis retourné régulièrement, avec ou sans mon pote !

Voyeurisme et Exhibitionisme

Les articles les plus consultés