Témoignage : pourquoi je suis devenue libertine ?

Cela fait maintenant 6 ans que Léna a décidé de laisser libre cours à ses fantasmes, et de devenir libertine. 6 années d’épanouissement sexuel et de plaisir partagé, qu’elle ne regrette pour rien au monde. Notre blog lui laisse la plume aujourd’hui, pour qu’elle nous raconte pourquoi elle est devenue libertine, et surtout tous les bienfaits que cette pratique lui a apportés. La parole est à Léna !  

Pourquoi et comment je suis devenue libertine

Lorsque je regarde 6 ans en arrière et que je revois cette jeune trentenaire que j’étais alors, j’ai du mal à me reconnaitre. En couple depuis 3 ans à l’époque, plutôt timide et surtout assez mal dans ma peau, je vivais alors une sexualité « classique », brimée par une éducation rigide, et faite pour rentrer dans les rangs. Parties de sexe plutôt fades et peu créatives régulières, libido assez morne, mais petit couple parfait, qui coche toutes les cases attendues par la société : mon partenaire et moi, nous avions de bons boulots, des amis que l’on voyait régulièrement, un appartement agréable, et même un projet bébé, si je me souviens bien.

Et puis, au fur et à mesure du temps qui passait, je voyais bien que tout ça, ce n’était pas moi. Au fond de moi brillait une petite lumière qui me demandait plus : plus de fun, plus de liberté, plus de sexe. Je finis par en discuter avec mon partenaire, qui, lui aussi ayant envie de partir un peu à l’aventure, me donna la permission d’ouvrir notre couple. Pour moi, cette liberté toute nouvelle était comme une renaissance : je me laissai aller dans des bras inconnus, sans culpabilité, et découvrit que oui, je pouvais avoir des envies sexuelles et des fantasmes, et surtout les assouvir. Très vite, afin de ne pas perdre notre couple, nous avons décidé de nous tourner vers le libertinage, qui nous paraissait à l’époque comme un moyen pour prendre son pied avec des inconnus sans pour autant s’éloigner de son partenaire officiel.

Rendez-vous fut donc pris entre nous deux pour nous rendre dans un club libertin réputé de notre région, à quelques dizaines de kilomètres de chez nous. Cette soirée fut pour moi une révélation, je m’en souviens encore comme si c’était hier…

Ce club était un club dit « humide ». Nous l’avions choisi pour cela, en nous disant que, si personne ne nous plaisait pour batifoler, nous allions au moins pouvoir profiter des saunas et des jacuzzis tous les deux. Très vite, nous commencions à échanger avec un autre couple, clients réguliers de l’établissement, qui était très à l’aise pour parler sexualité (comme de très nombreux libertins d’ailleurs). Il était évident que nous étions novices dans le libertinage, mais ce couple a su nous mettre à l’aise. J’évoquais alors mon fantasme de coucher avec une femme, fantasme que je n’avais jamais osé réaliser, même lorsque nous étions devenus un couple libre. L’homme nous avoua alors que, leur plaisir à eux deux, était le candaulisme : lui aimait voir sa femme prendre du plaisir avec un ou une autre, sans participer aux ébats. Mon partenaire était lui aussi très excité par cette idée. C’était le moment idéal pour se lancer !

Nous nous sommes alors dirigés dans un coin câlins tous les quatre, et ce moment partagé fut largement à la hauteur de mes attentes, comme une libération. Cette femme, sûre d’elle et connaissant parfaitement le corps des femmes, me fit prendre mon pied comme jamais. Elle m’offrit un cuni magistral, puis fit encore grimper mon plaisir en me proposant un double gode, spectacle qui ravit également nos partenaires, occupés à se masturber en nous regardant. J’enchainai plusieurs orgasmes, excitée par tout ce qui se passait : les caresses de ma partenaire, le plaisir de savoir nos gestes scrutés par nos hommes, les sons qui me parvenaient des autres coins câlins à côté de nous, l’idée que je transgressais les règles avec cette soirée, …

Moi, 37 ans, libertine assumée !

Cette soirée a réellement été le point de départ d’une nouvelle vie pour moi. J’étais bisexuelle, clairement, j’étais également exhibo, c’était une réalité, et surtout, j’étais libertine ! J’avais l’impression d’avoir vraiment trouvé qui j’étais vraiment. Avec mon partenaire, nous nous rendîmes plusieurs fois dans ce club les mois qui ont suivis. J’avais envie de tout tester, j’avais l’impression de ne pas avoir de limites. Chaque soirée était comme une révélation. Les corps des inconnus autour de moi, en moi, me donnaient du plaisir aussi bien physique que mental, et j’étais plus épanouie que jamais. Moi, la jeune femme timide et mal dans ma peau, j’osais les tenues les plus sexy, je dansais lascivement sur les yeux de plusieurs dizaines d’hommes, j’abordais des inconnus pour parler de sexe, … et j’adorais la femme que j’étais en train de devenir !

Malheureusement, mon couple n’a pas duré dans cette nouvelle vie. Mon partenaire était ravi de notre libido qui montait en flèche, mais avait avant tout besoin d’un couple et d’une vie plus traditionnels. Nous nous sommes séparés après 2 ans de libertinage. L’aventure libertine pour comme continuait, en célibataire cette fois.

Aujourd’hui, je continue à fréquenter les clubs libertins très régulièrement. Je m’y suis fait des amis fidèles sur lesquels je peux compter, j’y ai passé des soirées extraordinaires. Que je sois en couple ou célibataire, je continue à voir mon plaisir comme l’élément principal de ma sexualité : je n’ai plus envie de me poser des limites, ni que quelqu’un d’autre m’en pose d’ailleurs. J’aime savoir, lorsque je suis au travail, bien rangée sur mon bureau avec mes clients, mon patron et mes collègues pas très fun, que le soir, je vais pouvoir me lâcher, devenir une autre le temps d’une soirée. J’aime ce sentiment de dualité en moi, et de savoir que tout est possible. Je suis libertine, j’adore le sexe, et je suis parfaitement épanouie !

Et vous, qu’attendez-vous pour sauter le pas ?

Photo : pexels

Les articles les plus consultés