Couple : initiez-vous au libertinage avec le côte à côtisme

 

Le libertinage, votre couple en parle depuis déjà pas mal de temps, mais a encore du mal à franchir le cap. Et si vous vous initiez en douceur avec le côte à côtisme ?

Le côte à côtisme pour dépasser ses craintes

Le libertinage, c’est très excitant. Rien que d’imaginer tous ces corps qui vous enlacent et s’entremêlent, ces mains qui vous caressent, ces sexes qui vous appellent, vous en avez déjà l’eau à la bouche. (Qui a dit dans la culotte ?) Mais soyons honnêtes, dès qu’il s’agit de transformer le fantasme en réalité, c’est déjà beaucoup plus effrayant, surtout lorsque l’on est en couple. Et si l’un de nous aimait ça plus que l’autre ? Et si nous devenions jaloux ? Et si ça ne nous plaisait pas du tout ? Et si… Et si…

Et s’il existait une façon soft de tester le libertinage tout en se gardant une porte de sortie ? Car à la vérité, des histoires de trios ratés, de jalousies irréparables et autres fails, on en trouve à la pelle sur les forums de libertinage. C’est souvent ce qui arrive lorsque l’on choisit d’ignorer ses craintes. Or la clé en en matière de libertinage, c’est d’aller à son propre rythme. C’est pourquoi le côte à côtisme est idéal pour les couples débutants : il donne à la fois un aperçu du libertinage ET une possibilité de marche arrière.

Le côte à côtisme : mode d’emploi

Concrètement, comment ça marche ? Assez simplement en fait. Prenez un autre couple et faites l’amour… côte à côte donc. Voilà. Comme dit précédemment, rien de vraiment bien compliqué. Chacun profite à loisir du spectacle de l’autre tout en savourant le plaisir de l’exhibitionnisme. C’est un peu comme regarder du porno en live. Mais en cent fois, mille fois plus bandant. Il y a ce petit côté compétition, qui peut mettre un peu la pression au début : on s’épie, on s’observe. Que fait l’autre ? Est-ce qu’on tente de faire pareil ? Est-ce que Madame crie plus fort ? Est-ce que Monsieur dure plus longtemps ?

Très clairement, il faut être à l’aise avec ce genre de choses. Mais une fois ces quelques réserves dépassées, l’ambiance va vite devenir très callente ! Vous êtes vous déjà imaginé besogner votre partenaire au rythme des cris de jouissance d’une autre femme ? Essayez donc un peu pour voir…

Le côte à côtisme : avec qui ?

Choisissez de préférence un couple d’inconnus plutôt que des amis proches car si jamais l’expérience s’avère finalement ne pas être concluante, il vous suffira de les remercier et de ne plus jamais les revoir. Alors qu’avec des potes… Bonjour la gêne après coup !

Pour ce qui est des inconnus, vous pourrez les trouver sur des sites de rencontre comme NousLibertins par exemple ou encore sur des forums libertins. L’important c’est de pouvoir communiquer un minimum avec eux pour être sûrs que le courant passe entre vous et surtout que vous avez bien les mêmes attentes.

Côte à côtisme, mélangisme et échangisme : quelles différences ?

Pour être sûr que les deux couples ont bien les mêmes attentes, il convient déjà de ne pas confondre les différentes pratiques.  Ainsi dans le côte à côtisme, on fait l’amour à côté les uns des autres mais sans aucun échange inter-couple. Bien sûr on peut débuter la soirée par un peu de flirt les uns avec les autres, mais la pratique telle qu’on l’entend habituellement s’arrêtera là.

Si vous souhaitez aller un peu plus loin, comme par exemple partager des caresses, embrasser l’autre partenaire ou encore voir vos femmes prendre du plaisir saphique, alors vous passerez dans la cour des mélangistes. Et si en plus, vous souhaitez pratiquer la pénétration hors couple, alors là vous entrez carrément dans l’échangisme.

Côte à côtisme : le risque de se faire estampiller débutants ?

On ne peut pas vraiment parler de pratique plus libertine qu’une autre car il existe des adeptes expérimentés dans chaque catégorie. Mais il est vrai que si vous ne cochez que la case « côte à côtisme » sur votre fiche de profil, bon nombre de libertins expérimentés n’engageront tout simplement pas la conversation avec vous. Vous pourriez alors être tentés de mentir quelque peu et de vous prétendre plus expérimentés que vous ne l’êtes en réalité. Ce serait une grossière erreur. Déjà parce qu’en matière de libertinage (mais pas que), personne n’aime les menteurs et qu’une mauvaise réputation se lance bien plus vite qu’elle ne s’éteint. Et ensuite parce que vous pourriez vous-même être confrontés à des pratiques pour lesquelles votre couple n’est pas prêt.

Or encore une fois, la clé, c’est d’aller à votre rythme, dans le respect des envies et des réserves de chacun, sans pression. Alors restez honnêtes. Après tout, il vous restera les libertins débutant comme vous et les libertins expérimentés qui aiment guider les petits nouveaux. Et entre nous, ça c’est plutôt sympa pour faire ses débuts en douceur.

 Photo : pexels

Les articles les plus consultés