Nos 10 conseils pour un quickie réussi

Définition du quickie réussi : quelques minutes super intenses, où vous et votre partenaire prenez votre pied de manière totalement improvisée, pour un orgasme puissant, avant de reprendre, chacun, vos activités. Rien qu’à l’idée vous êtes excité ? Alors suivez le guide, et lisez nos 10 conseils pour un quickie réussi !

Conseil #1 : Ne rien planifier

C’est le principe du quickie : il faut que ça arrive sans que vous ne l’ayez prévu. Sinon, ça enlève toute l’excitation du moment ! Bon, dans les faits, vous pouvez quand même rendre une visite surprise à votre partenaire à son bureau avec une petite idée derrière la tête, par exemple, et ça va très bien fonctionner quand même…

Conseil #2 : Bien choisir son moment

Si vous voulez que votre partenaire cède à vos avances, et prenne son pied autant que vous, il va vous falloir bien choisir votre moment. On évite donc les moments où vous risquez fort de vous faire rembarrer, au choix : le dîner à préparer, un dossier à terminer, un film particulièrement captivant par exemple. Au contraire, repérez les moments où vous sentez qu’il y a une ouverture. Vous pouvez par exemple la surprendre au moment où elle étend une lessive : la corvée de linge devient, d’un coup, beaucoup plus sympa. Elle est au téléphone avec sa grand-mère et essaye d’écourter la conversation ? Commencez à la draguer, l’air de rien … L’idée est vraiment de trouver un moment où elle sera disponible mentalement, mais où elle ne vous aura pas forcément vu venir. Eh oui, le quickie, c’est tout un art !

Conseil #3 : Bien choisir son endroit !

De la même manière qu’il faut choisir son moment, pensez à choisir votre endroit pour vous envoyer en l’air. On vous rassure, c’est plus simple ! On l’a montré, votre maison est un endroit tout trouvé pour ça : vous êtes chez vous, vous ne risquez pas de vous faire surprendre. A vous ensuite d’être créatif, l’idée n’étant pas de vous envoyer en l’air sur votre lit, comme d’habitude ! Préférez la cuisine, le canapé, ou encore l’entrée, à peine la porte passée ! A l’extérieur, au final, de nombreux endroits sont propices au quickie : les toilettes d’un restaurant, la salle de bain dans une soirée chez des amis, votre bureau (en dehors d’un open space, enfin, quoique ça peut aussi se faire…), dans la voiture, … à vous de faire preuve de créativité !

Conseil #4 : Ne pas (trop) se soucier de l’entourage

Bon, évidemment, il faut éviter de se faire choper. Mais le but d’un quickie c’est aussi de prendre quelques risques, alors ne vous souciez pas trop de votre entourage et lancez-vous ! A bureau, à la pause déjeuner, vous tirez les rideaux, vous bloquez la porte, elle remonte sa jupe et s’assoie dans sur votre bureau, et c’est parti ! Ne vous posez pas trop de questions, et si elle commence à trop crier sous le plaisir que vous lui donnez, mettez-lui une main sur la bouche, et pénétrez-la encore plus vigoureusement. Après tout, ça ne va durer que quelques minutes, vos collègues n’y verront que du feu… Ou vous applaudiront lorsque vous rouvrirez la porte !

Conseil #5 : Ne pas attendre le moment parfait

L’idée avec ce conseil, c’est de ne pas trop réfléchir. Le moment parfait pour un quickie n’existe pas. L’intérêt est juste de prendre son pied là, maintenant, sans trop se poser de questions ! Alors pour les fleurs et l’atmosphère romantique, vous verrez ça plus tard ! Si vous sentez qu’une occasion se présente à vous, allez-y, tout simplement. Quelques minutes d’extase improvisée, comme un petit avant-goût de plaisir avant de remettre ça en prenant un peu plus votre temps, quelques heures plus tard.

Conseil #6 : Trouver comment exciter son ou sa partenaire en quelques secondes

Le principe du quickie, c’est que ça aille vite. Cependant, qui dit vitesse ne dit pas forcément brutalité ou douleur (sauf si c’est votre truc !). Et pour que tout se passe bien, il va falloir que votre partenaire soit bien excitée, et donc bien mouillée. A vous donc de créer la bonne ambiance pour qu’elle monte vite en température, très vite… Et là, c’est vous qui la connaissez le mieux : qu’est-ce qui l’excite, qu’est-ce qui la rend folle, là directement ? A vous de tenter …

Conseil #7 : Se servir de ce qu’on a sous la main

La créativité ! C’est la clé d’un quickie réussi ! Pour lancer un quickie, soyez donc créatif : une machine à laver en marche devient un engin de plaisir, un tapis bien moelleux, un matelas pour accueillir vos ébats, une fenêtre avec vue sur la mer, un formidable point d’appui pour une levrette. Ça y est, vous avez quelques idées qui vous viennent ?

Conseil #8 : Penser à son plaisir aussi !

Vous, messieurs, les quickies ça vous réussit plutôt. Vous arrivez à jouir assez vite, c’est même un atout pour certains d’entre vous ! Mais ce n’est pas forcément la même chose pour votre partenaire. Alors, il va falloir faire en sorte que chacun y trouve son compte ! Sans compter que vous n’allez pas pouvoir prendre votre temps pour la satisfaire : il faut aller vite, et bien ! Là encore, à vous de voir ce qui la fait décoller, pensez à son plaisir avant tout ! Elle adore être prise par derrière ? Commencez par ça. C’est les mots crus qui la font décoller ? Allez-y franchement !

Conseil #9 : Ne pas en abuser…

Le quickie c’est super excitant, mais il ne faut pas non plus que toute votre sexualité se résume à des coups vite fait. Surtout pour deux raisons. Déjà, si vous ne faites que ça, tout le côté un peu « surprise » tombe à l’eau au bout d’un moment, et donc vous allez trouver ça beaucoup moins excitant. Ensuite, un quickie sera vraiment réussi lorsque vous connaitrez votre partenaire par cœur, que vous pourriez la faire chavirer en quelques minutes pour la faire jouir ultra rapidement. Et pour connaitre quelqu’un à ce point-là, il faut en passer du temps à l’horizontal, à tester des positions, des mots et des caresses. Alors, un quickie de temps en temps, et pour le reste, prenez votre temps !

Conseil #10 : Etre rapide !

Oui, on sait, c’est le principe ! Mais, dans le feu de l’action, on peut vite l’oublier, et avoir envie de faire durer le plaisir. Pourtant, ce n’est vraiment pas l’idée, ici ! Alors, gardez les préliminaires pour une prochaine fois, et faites tout pour jouir, vous et votre partenaire, vite et bien. Et si vous restez sur votre faim, vous pourrez toujours remettre ça un peu plus tard, plus au calme et en prenant, cette fois, votre temps…

Photo : unsplash

Les articles les plus consultés