Les 7 commandements d’une libertine soumise (et non l’inverse)

Une soumise et son Maître s’engagent par une sorte de contrat libertin où chacun acceptent les règles dans un consentement mutuel. Top 7 des règles à suivre pour la soumise.

 #1 A ton Maître tu obéiras
Le Maître est le seul à fixer les règles et n’a de compte à rendre à personne. Il décide de tout selon ses fantasmes et ses désirs : où, quand, comment, avec qui…. Et la soumise répond à ses demandes sans poser de questions. Elle accepte toutes les activités qui paraissent agréable à celui qui la domine.

#2 Tu ne mentiras pas
La soumise ne doit pas cacher ou travestir la vérité à son Maître, quel que soit le sujet. Elle doit l’informer de sa conduite et de ses manquements aux règles acceptées en son absence.

#3 Ton Maître, tu respecteras
L’attitude respectueuse de la soumise envers son Maître est primordiale, que ce soit dans ses paroles, ses gestes ou ses actes. Pas un mot plus haut que l’autre, pas d’agacement ou d’impatience. La soumise s’efforce d’afficher de l’humilité face à celui qui la dirige.

#4 Les punitions tu accepteras
En cas de fautes liées à son statut de soumise, la libertine sera punie et acceptera sans contester la nature et la durée de la sentence.

#5 Les yeux tu baisseras
Souvent, le dominant impose à sa soumise de ne pas le regarder dans les yeux, sauf s’il lui demande expressément. Ce qui est perçu alors comme une récompense.

#6 La liberté tu conserveras
La relation soumise/dominant ne signifie pas abus et absence de liberté. Les règles sont connues et acceptées. Et chacun doit respecter l’autre dans le cadre fixé.

#7 De ton rôle tu seras digne
La libertine soumise n’est pas une femme soumise qui s’adonne au libertinage ! Elle choisit d’endosser un rôle dans un cadre privé.   Et l’expérience l’a rend meilleure. Car, comme il existe de bons et de mauvais Maîtres, une soumise peut, selon le libre arbitre de son dominant, être digne ou non de son statut.

Photo : pexels

Les articles les plus consultés