Témoignage : j’ai testé le BDSM soft

Il y a quelques semaines, Maria s’est laissé surprendre par son mari, qui lui a proposé des préliminaires un peu plus osés que leurs habitudes. Martinet et menottes se sont invités à leur partie de jambes en l’air, pour leur plus grand plaisir. Elle nous raconte cette première expérience du BDSM soft ici !

Cette soirée où mon mari m’a fait une surprise…  

Notre couple a toujours été très curieux niveau sexe. On est ensemble depuis plus de 15 ans avec mon mari, et je peux vous dire qu’on ne s’est pas ennuyés depuis tout ce temps ! On a eu une grosse période d’exhib, où on s’amusait à faire l’amour dans des lieux publics, au risque de se faire surprendre à tout moment…. Très excitant ! On a également testé plusieurs facettes du libertinage, en se rendant en club libertin dans un premier temps juste pour passer un temps à deux dans un lieu un peu coquin, puis en se mélangeant aux autres progressivement. Nous sommes maintenant des libertins avertis, et on pratique assez régulièrement l’échangisme, dans des clubs toujours, ou chez nous, grâce aux rencontres qu’on peut faire sur Nouslibertins.

Il restait toutefois une chose qu’on n’avait jamais testé, jusqu’à il y a quelques semaines : le BDSM. Je n’y avais jamais vraiment pensé à vrai dire, même si, je l’avoue, nous étions assez amateurs de films pour adultes sur ce thème. Je ne m’étais jamais posé la question de savoir si j’avais envie de tester, alors même que voir ce type d’images m’excitait énormément. Et puis un soir, par surprise pour moi, nous nous sommes initiés au BDSM soft. Et je n’ai qu’un mot à dire : j’ai adoré !

C’était un samedi soir plutôt classique, nous n’étions pas sortis, on avait envie de rester un peu entre nous deux, la semaine avait été longue au travail. On buvait un verre de vin, sur le canapé, après dîner, et on commençait un peu à se draguer, gentiment. Enfin, « gentiment » : mon mari commençait à bien me chauffer oui ! Au bout d’un moment, il m’a dit avoir préparé un petit cadeau pour moi, juste comme ça « pour le plaisir ». Il est alors allé chercher quelque chose dans notre chambre, et est revenu avec une boite joliment emballée d’un ruban doré. A l’intérieur, des jeux sexuels, comme on s’en offrait souvent. Mais pas n’importe lesquels, et à cette vue, j’ai ressenti à la fois une grande excitation, mais aussi une légère crainte. La sensation, le mélange des deux, était divine ! Un petit martinet en similicuir et de jolies menottes fourrées m’attendaient dans cette boite…

Au premier coup de fouet, j’ai décollé !

J’ai évidemment directement dit à mon mari que j’étais partante pour tester cette petite nouveauté. Je sais qu’il avait déjà pratiqué le BDSM avec ses partenaires libertines, et qu’il avait adoré. C’était à mon tour de m’initier !

Il a commencé par me déshabiller, assez rapidement, en m’embrassant partout. Je sentais qu’il était pressé de nous faire du bien, c’était très excitant. Il m’a attachée avec les menottes, au cadre de notre lit. Déjà, j’en mouillais d’excitation. J’étais sur le ventre, les bras devant moi, la position n’était pas très agréable, mais ça rajoutait à l’excitation du moment. Sans me prévenir, il a commencé à me fouetter, sans beaucoup de force, mais quand même avec conviction. Au premier coup de fouet sur mes fesses, j’ai senti tous mes sens me lâcher. Je n’avais jamais ressenti une excitation pareille, c’est comme si je perdais le contrôle de moi-même. Sous ses coups de fouet, qui s’enchainaient, j’en perdais mon souffle, et à chacun de ses mouvements, je criais un peu plus fort, pas par douleur, mais de désir. Il a continué comme ça quelques instants, puis m’a retournée sur le lit. J’étais maintenant allongée face à lui, les bras toujours attachés au-dessus de ma tête. J’étais à sa merci. Il a recommencé à m’embrasser partout, à me caresser, à me dire que j’étais belle et que je l’excitais. Il était très tendre, mais gardait dans sa main ce martinet, que je ne pouvais pas quitter des yeux, il a commencé à le passer sur mon buste, doucement, à caresser avec les lanières mes seins, d’abord un, puis l’autre. Puis il est descendu vers mon sexe. Sans crier gare, il a recommencé à me fouetter, au niveau du ventre et des hanches. C’était reparti ! Tellement excitant, ce mélange de tendresse et de fermeté. Il a fini par me pénétrer, d’un coup, et on a joui tous les deux très rapidement. On avait été tellement excités par ces préliminaires sous forme de BDSM soft.

Le BDSM soft : j’en redemande !

Depuis, on ressort régulièrement ce martinet et ces menottes, parfois ensemble, parfois l’un ou l’autre. On trouve ça très excitant. Je me suis découverte dans ce nouveau genre de sexualité, le BDSM soft fait sauter des barrières chez moi, c’est incroyable ce que je peux ressentir lorsqu’on le pratique. Mon mari adore ça aussi, évidemment. Il est très à l’aise dans le rôle de dominant, lui qui n’a pas du tout ce tempérament dans le reste de nos vies. J’ai envie d’aller un peu plus loin, de tester un petit peu nos limites, peut-être en testant le bondage, ou en proposant à une de nos connaissances libertines de nous rejoindre, à voir … Affaire à suivre ! Je vous raconterais tout ça au fur et à mesure de nos découvertes, si mes aventures vous plaisent ! Mais à discuter avec vous régulièrement sur les forums, je vois bien que ce genre d’expériences vous excite bien …

Photo : pexels

BDSM

Les articles les plus consultés