Le sexe, tu aimeras

Comment aimer le sexe ou le faire aimer à votre partenaire ? La question à 10 000 Dinars que se posent des milliers de personnes. De nombreuses raisons peuvent expliquer l’absence d’intérêt pour la chose. Voyons comment vous faire évoluer sur le sujet.

Identifier les sources du problème

Pour aimer ou faire aimer le sexe, il faut d’abord comprendre pourquoi on ne l’aime pas et à quel point. S’agit-il d’un « simple » manque d’intérêt, d’un léger dégoût, d’une profonde aversion ? Ces différents cas ont probablement des origines très différentes, mais tous devront être abordés avec la même tolérance et la même BIENVEILLANCE. Cet article ne fait que soumettre des pistes, si celles-ci s’avèrent efficaces pour vous, tant mieux mais si ce n’est pas le cas, ne vous fustigez pas. Face au sexe, il n’y a pas de bonne ou de mauvaise réponse, il n’y a que votre ressenti. Écoutez-le.

  • Le manque d’intérêt : peut-être n’avez-vous pas eu l’occasion de percevoir le potentiel de plaisir de la chose. Des partenaires maladroits, peu à l’écoute de vos propres envies, voire carrément égoïstes peuvent provoquer cet effet-là. Souvent le manque d’intérêt trouve son origine dans des expériences peu satisfaisante. C’est un peu comme manger un nugget en pensant manger un vrai poulet : ça n’a absolument rien à voir !
  • Le léger dégoût : peut-être celui-ci trouve-t-il ses origines dans votre éducation, probablement un peu trop stricte sur le sujet. Voire carrément culpabilisante.
  • La profonde aversion : là, on rentre dans une situation déjà un peu plus problématique. Des expériences particulièrement traumatisantes ou une éducation extrêmement sévère, punitions à l’appui, peuvent expliquer votre aversion pour le sexe.

D’autres choses peuvent encore entrer en compte : des soucis avec votre propre image, des soucis de confiance, des difficultés à lâcher prise, …

Dans tous les cas, ne vous culpabilisez pas ou ne culpabilisez pas l’autre, cela ne ferait que renforcer le problème et ne résoudrait rien.

Lâcher prise

La première chose pour aimer le sexe, c’est donc de vous réconcilier avec l’image que vous en avez :

  • Le sexe (hors procréation/missionnaire) n’est pas quelque chose de sale mais quelque chose de naturel… Et en plus, c’est bon pour la santé
  • Il n’a aucun mal à se faire du bien : la masturbation n’a rien de honteux. Et en plus, c’est bon pour la santé (bis)
  • Les gens qui aiment le sexe sont des gens tout aussi respectables que les autres… Mais probablement plus épanouis !
  • Le sexe est bon pour le couple, il vous permet de vous rapprocher, de mieux vous lier
  • Le sexe ne se limite pas à un acte de pénétration avec orgasme masculin à la clé (et éventuellement féminin pour les chanceuses). Nous ne vivons (heureusement) pas dans un film porno ! Le sexe, c’est bien plus que ça : vous caresser les seins toute seule pour le plaisir, échanger un baiser sensuel et sentir vos deux corps réagir, être nus l’un contre l’autre et en éprouver du plaisir, … Oui, ça peut aussi, n’être « que » ça !

À lire : LA SENSORIALITÉ ÉROTIQUE AU SECOURS DU BURN-OUT SEXUEL

Vous jeter à l’eau

C’est encore le mieux. Après tout, l’appétit vient en mangeant. Oui, mais gare à l’indigestion. N’ayez pas les yeux plus gros que le ventre et allez-y en douceur, à votre rythme. Ce n’est pas parce que vous avez décidé de vous lancer que vous êtes prêt.e pour une double pénétration direct !

Commencez par ce qui est susceptible de vous attirer : des lectures érotiques par exemple (on a un blog sympa à vous conseiller !). Oui, ça peut-être aussi simple que ça ! Aucun pas n’est trop petit, tant qu’il vous mène dans la direction que vous avez choisie. Ensuite, passez aux caresses solo, puis essayez-vous aux baisers plus langoureux, aux câlins plus coquins, etc.

À chaque fois, il est bien important d’avoir en face un partenaire qui comprenne votre retenue et surtout en qui vous puissiez avoir confiance ! Quelqu’un qui, lorsque vous dites « Stop », s’arrête sans vous mettre la pression, sans vous faire vous sentir coupable de ne pas « finir ».

Enfin, lorsqu’un pratique vous dégoûte – a priori – lisez des témoignages sur le sujet. Peu à peu, votre vision de la chose évoluera. De là à vous en donner envie, il ne faut pas exagérer, mais avec le temps, à force de faire tomber les barrières de votre réticence, votre esprit sera plus ouvert à plus de choses.

Messieurs, lisez ceci pour susciter le désir chez elle : MESSIEURS, CULTIVEZ VOTRE ÉROTISME (ET DEVENEZ SENSUEL)

Photo : pexels

Les articles les plus consultés