Outdoor sex : du sexe partout sauf à la maison !

Commençons par une petite définition. L’outdoor sex, c’est le fait de batifoler en extérieur. Maintenant, les chiffres : 9 relations sexuelles sur 10 finissent dans le confort d’un lit douillet. Or 31% des Français rêvent de faire des folies de leur corps au grand air. On s’est dit qu’il était temps de vous aider à franchir le cap.

Outdoor sex – Quelques règles de survie de base

On sait, on sait… Vous n’êtes pas des débutants et vous connaissez déjà toutes les recommandations de base. Oui, mais quand même. Ça va toujours mieux en le disant. Alors très rapidement, un mini rappel :

  • On check que le fantasme du cul nu dehors, ça émoustille bien tous les participants. Vous voulez que la peur de vous faire prendre soit aphrodisiaque, pas qu’elle tue l’ambiance !
  • On se rappelle que ces Messieurs de la maréchaussée sont moyennement portés sur l’exhib/voyeurisme et que l’amende vous coûtera la modique somme de 15 000 €[1] si vous vous faites surprendre (et accessoirement un an de prison …)
  • Et bien sûr, on évite tous les lieux susceptibles d’en rajouter une couche en cas de mauvaise rencontre comme tout ce qui est à proximité d’une école, d’un centre religieux, d’un commissariat ou d’une gendarmerie, de caméras de surveillance, etc.

Outdoor sex – Les joies d’un crime prémédité

En raison de toutes les raisons invoquées ci-dessus, le mieux est encore de faire un peu de repérage avant de passer à l’acte. Alors certes, ça casse peut-être un la spontanéité de la chose. Mais d’un autre côté, il faut admettre que ce petit côté préméditation est loin d’être désagréable… Pour ne pas dire carrément excitant !

La première chose sera donc de choisir un lieu discret et peu fréquenté, avec peu, voire pas du tout de vis-à-vis. (Lire plus loin pour des idées de lieux)

Ensuite, choisissez des vêtements amples, facile à déboutonner (et surtout à reboutonner) et qui ne nécessitent pas de devoir enlever vos chaussures, sauf si ce sont des tongs. Parce que dans le cas où vous vous feriez surprendre et que vous devriez partir précipitamment, vous n’avez vraiment pas envie de devoir lutter avec votre skinny et relacer vos chaussures. Ça, c’est un coup à finir pieds nus et culotte à l’air dans les rues…

Outdoor sex – Où pratiquer ?

Dans le top 3 des lieux préférés des Français on retrouve la plage, la piscine et la forêt. Précisons que la plage peut-être une bonne idée mais surtout en basse saison ou tard la nuit (et que le sable, ça gratte !), idem pour la piscine (le sable en moins). Et pour ce qui est de la forêt, de préférence, évitez la saison de chasse et les palombières.

Néanmoins, d’autres lieux sont également propices à de l’outdoor sex. Parmi eux, on retrouve :

  • Un grand classique : un parking désert et peu fréquenté
  • Les lieux dédiés (ou presque) : camping libertins, plages libertines, rendez-vous dogging, …
  • Du un peu plus safe : un balcon, un jardin, un chemin, …
  • Du un peu plus olé olé : derrière un camion, une voiture ou autre un peu en retrait de la foule lors d’un festival ou d’un gros évènement en extérieur.
  • Du franchement audacieux (pour ne pas dire complètement dingue !) : au milieu d’une foule intense et compacte avec des vêtements amples (idéal pour de une masturbation discrète)[2]

Vous avez d’autres idées peut-être ? (On les attend en comm’)

Outdoor sex : que faire en cas de pépin ?

Plusieurs scénarios sont possibles :

  • Pépin n°1 – les forces de l’ordre : rhabillez-vous discrètement et fuyez promptement.
  • Pépin n°2 – un importun ou un voyeur non désiré : même conseil que précédemment, inutile de jouer les gros bras, ça plomberait l’ambiance.
  • Pépin n°3 – dans l’agitation vous égarez un vêtement : tant pis, ça fait partie des sacrifices que vous devez être prêts à faire. (Promis, ça vous fera rire plus tard)
  • Pépin n°4 – la capote pleine : prévoyez un petit sac pour la jeter plus tard. Sérieux, soyez un minimum respectueux du lieu qui vous accueille !

Bref, en un mot faites-vous discrets !

Outdoor sex : mais est-ce que ça en vaut vraiment la peine ?

C’est vrai que ça a l’air quand même pas mal contraignant / hasardeux /  peu confortable. Alors est-ce que ça ne ferait pas plutôt partie de ces fantasmes qui ne sont pas bons à réaliser ?

En réalité tout dépend de vous et de votre propre réaction face au risque de vous faire prendre. Si cela génère chez vous du stress et que vous ne profitez pas du moment, oubliez l’idée. Si en revanche cela fait monter l’excitation, alors il y a de fortes chances que vous ayez une expérience des plus remarquables : du sexe intense, rapide, fort en pleine montée d’adrénaline. Il est bien possible que vous en redemandiez encore… Voire même que vous deveniez accroc. Mais le mieux pour savoir, c’est encore d’essayer non ? Et puis d’ailleurs, toutes les rencontres ne sont pas mauvaises à faire… Peut-être serait-ce l’occasion  pour vous de vous essayer au dogging !

Outdoor sex : le bonus spontanéité

Et si vous n’êtes pas du style à préméditer vos méfaits mais plutôt à agir dans le feu de l’action ? Bien sûr, vous vous exposez à un peu plus de risques… Mais également à plus de plaisir ! Plus vous serez sous adrénaline et plus vos ébats seront intenses !

La tenue idéale : un pantalon qui se baisse facilement pour Monsieur, une jupe ou robe ample et sans sous-vêtement pour Madame, et pour les deux des chaussures pour courir vite. Ah et un grand manteau aussi. C’est bien un grand manteau, ça cache pas mal de choses…

D’autres idées ? On attend vos retours !

[1] Selon article 222-32 du Code Pénal : “l’exhibition sexuelle imposée à la vue d’autrui dans un lieu accessible aux regards du public est punie d’un an d’emprisonnement et de 15000 euros d’amende.
[2] De la masturbation consentie bien sûr ! On évite de jouer les frotteurs !

Photo : pexels

Sexualité : mode d'emploi

Les articles les plus consultés