Ne pas tomber amoureux•se au même moment

Ne pas tomber amoureux·se au même moment, est-ce grave ? C’est la question que l’on se pose quand on développe des sentiments et que l’on ignore s’ils sont réciproques chez l’autre. Comment différencier l’amour et le désir ? L’amour se manifeste-t-il plus vite chez les hommes ou chez les femmes ? On vous guide pour vous aider à y voir plus clair.

Ah l’amour, un sentiment magnifique qui nous transporte, mais tellement difficile à apprivoiser. Devenir accro à une personne ne se commande pas tout comme le jour de l’apparition des symptômes. Comment gérer le décalage de « l’évidence » ? Si on ne s’aime pas à la même seconde, qu’est-ce que cela implique pour la relation ? Explications.

Pourquoi on s’aime ?

C’est encore une question dont bien des philosophes débattent avec passion.

Quand l’attraction devient amour

Toute relation commence par un phénomène que l’on nomme attraction. D’ailleurs, sait-on vraiment ce qui se cache derrière cette appellation emplie de désir ?

Le terme attraction est défini ainsi par le Larousse *: « Action exercée sur quelqu’un par quelqu’un ou par quelque chose qui éveille en lui un intérêt puissant, intellectuel ou affectif ; attirance, attrait. »

L’attraction c’est un sentiment qui se produit quand une personne nous plaît et qu’on ressent une connexion avec elle.

Au fil de la relation, l’attractivité laisse place aux sentiments amoureux, puis à ce que l’on appelle l’amour.

Justement, quand l’amour apparait, est-ce une question de certitudes ou bien de chimie ?

Les hormones et l’alchimie amoureuse

L’amour, une affaire de cœur ou de science ? Eh bien, un peu des deux.

Lors de la rencontre amoureuse, notre corps va libérer un tsunami d’hormones telles que la dopamine, l’adrénaline et l’ocytocine.

On reçoit un shoot de bonheur qui nous pousse à nous attacher, à nous assembler.

Pour le site Doctissimo**, ce phénomène n’est pas éternel : « Certains scientifiques soulignent néanmoins que notre organisme pourrait s’habituer aux hormones de l’amour. Au bout de quelques années, ces substances ne feraient plus effet. »

Il est donc nécessaire de cultiver et d’entretenir la flamme.

Comment faire le tri entre hormones et désir afin de prendre conscience de ce que l’on éprouve réellement ?

Comment savoir ce que l’on ressent ?

Pour être certain·e de ne pas se tromper, le mieux est de s’analyser.

Prendre le temps de comprendre les émotions que cette personne fait naître chez nous : le manque, l’envie de partager, le bonheur en sa présence.

Parfois, notre subconscient prend le relais et révèle l’amour grâce à des rêves.

Une fois que l’on se sait amoureux·se, comment savoir si les sentiments n’arrivent pas trop tôt ou trop tard ?

Lire aussi l’article : Premier rendez-vous : on s’embrasse ou pas ?

Y a-t-il un timing pour s’aimer ? 

Existe-t-il un temps moyen défini pour tomber amoureux·se et doit-on s’y conformer avant de se déclarer à l’autre ?

Au bout de combien de jours on tombe amoureux·se ?

Selon une étude américaine de l’université de Syracuse et relayée par le magazine Marie Claire***, il faudrait moins d’une seconde pour tomber amoureux·se.

Quoi ? Comment ? De quoi remettre en question nos croyances les plus profondes selon lesquelles l’amour, ça se construit.

Les aficionados du coup de foudre seront d’accord, l’amour, ça peut aller très vite.

Cette investigation s’appuie essentiellement sur l’impact des hormones (évoquées plus haut). Rassurons-nous, l’amour demande de l’attention et surtout du temps.

Le délai pour s’éprendre de quelqu’un varie en fonction de notre personnalité, l’intensité de l’histoire et notre degré de disponibilité.

En y réfléchissant, l’amour surgit-il plus rapidement chez les hommes ou chez les femmes ?

Ne pas tomber amoureux·se au même moment : les hommes et les femmes

D’après le site Santé Pratique**** et le Journal of Social Psychology, les hommes succomberaient plus vite à la flèche de Cupidon : « Les hommes tombent amoureux plus rapidement et l’expriment plus rapidement. Selon l’étude, cela s’explique par le fait que les hommes ne remettent pas en question leurs émotions comme le font les femmes. »

Notre sexe est-il le seul élément à prendre en compte ? Le temps que l’amour met à se présenter dépend-il également de notre personnalité ?

Amour rapide VS amour lent : signification

Notre tempérament influe-t-il sur la survenue des symptômes amoureux ? Cela y contribue. Si on est une personne réfléchie, on analysera, décortiquera chaque ressenti, chaque réaction et cela nécessitera un certain recul. Si au contraire, on a tendance à être impulsif·ve, la certitude viendra hâtivement.

Parfois, la vie réserve des surprises et le cœur d’un être cérébral pourra s’emballer à la vitesse de la lumière.

Ne pas tomber amoureux·se au même moment

On peut très bien lire le même roman et ne pas être au même chapitre.

À chacun son rythme

Il faut simplement prendre en considération que l’on évolue tous différemment. L’amour n’est pas une mince affaire. Même avant de se rencontrer, en discutant sur un site de rencontre, l’envie de se voir peut ne pas se ressentir au même instant.

La perception de la relation que l’on entretient avec soi-même et avec l’autre explique qu’un écart puisse exister.

Savoir accueillir cette différence

Accepter qu’il y ait un décalage est un signe de maturité, de confiance et d’amour de soi. Au lieu d’être tourné vers l’autre à épier le premier signe d’amour, il est préférable de se tourner vers soi et d’apprécier ce que l’on vit. La confiance, c’est terriblement séduisant.

Qu’est-ce que cela augure pour la relation ?

Une parfaite synchronicité n’est pas le signe du grand amour. Ne pas être en osmose sur tout ne signifie pas que la relation est vouée à l’échec, cela signifie que chacun·e avance avec sa variation de la partition de l’amour.

Ce n’est pas grave de ne pas tomber amoureux·se au même moment, ce qui compte, c’est d’être dans le partage et d’accepter les différences. D’ailleurs, l’amour s’en enrichit pour créer un sentiment vibrant et pourtant si commun.

Osez le plaisir avec NousLib.

Eva

Sources :

*Définition du mot attraction – Le Larousse

** Dopé par l’amour ! – Doctissimo

*** Combien de temps faut-il pour tomber amoureux ? – Marie Claire

**** Découvrez la façon dont les hommes tombent amoureux  – Santé Pratique

Photo : pexels

Les articles les plus consultés