Osez la masturbation !

Le saviez-vous ? La masturbation, c’est bon pour la santé. Et aussi pour la tête. Et même excellent pour le couple. Ça aide les jeunes gens à s’épanouir et les moins jeunes gens à s’entretenir. Alors ? Alors que vous soyez seul(e), à deux ou plus, que vous ayez des accessoires ou non, il est plus que temps de vous y mettre !

La masturbation : un plaisir coupable

Se palucher, défriser la chicorée, se dégorger le poireau, se taquiner le bouton, se graisser le salami, faire pleurer le petit Jésus, se caresser le velours…

Pourquoi nous faut-il tant d’expression pour parler de masturbation ? Pourquoi ne pouvons-nous pas appeler une chatte une chatte ?  Pour faire court, la civilisation occidentale et ses copines les religions monothéistes ont de longs siècles durant instigué la honte du corps en général et du sexe en particulier. Ainsi le plaisir sexuel fût longtemps assimilé au péché de chair et la masturbation à un acte immoral.

Résultat, aujourd’hui encore, après la révolution sexuelle, Woodstock et Léonardo Di Caprio, la masturbation pâtit d’une image honteuse.

Se masturber, c’est sale ! Et plus encore si vous êtes une femme… (Société patriarcale, mon amour !).

La masturbation : c’est bon pour vous !

Pourtant l’onanisme (essayez donc de caser ça dans une conversation…) est source de nombreux bienfaits :

  • Elle est idéale pour vous détendre et vous aider ainsi à vaincre le stress
  • Et du coup, elle favorise votre sommeil
  • Elle stimule aussi votre rythme cardiaque ce qui est bon pour votre santé
  • Elle aide à mieux connaître son corps et son plaisir. Ce qui est très important, notamment chez les jeunes filles car cela les aide à découvrir leur sexualité dans se soumettre au plaisir masculin
  • Elle a un effet analgésique grâce aux endorphines qu’elle permet de libérer (parfait pour le mal de tête !)
  • Elle multiplie le plaisir féminin (car la libido des femmes se charge comme une pile comme nous l’expliquions dans l’article « Pourquoi offrir un sex toy à votre partenaire ?« )
  • Elle aide à contrôler l’excitation masculine et ainsi à mieux gérer les problèmes d’éjaculation précoce
  • Et bien d’autres encore…

La masturbation : plaisir solo ou délice partagé ?

Reste la délicate question du nombre : la masturbation se doit-elle d’être solitaire ? Grâce à notre héritage judéo-chrétien, nous aurions tendance à répondre par un oui franc et massif. Après tout, se caresser, cela relève de l’intime, pas du domaine public, pas vrai ?

Et si au contraire, nous ouvrions nos esprits à des pratiques plus libres ? Car s’il est vrai qu’un plaisir solitaire est des plus agréables et nous permet de nous lover dans notre bulle d’intimité, il est tout aussi plaisant de voir l’autre se faire plaisir. On a tous quelque part, rangé dans un coin de nos fantasmes voyeuristes, une jeune femme qui, se pensant seule à la maison, se caresse sur le canapé. Sa main est passée sous sa jupe, a glissé dans sa culotte et passe et repasse contre son clitoris gonflé. Elle lèche un doigt et repasse encore et encore sur ce bouton de plaisir. Sa main s’enfonce plus encore entre ses cuisses, tandis que sa respiration se fait de plus en plus saccadée…

Cette image volée n’est-elle pas des plus plaisantes ? Le serait-elle moins si cette jeune femme vous faisait le cadeau de vous laisser, volontairement, la regarder prendre son plaisir ? D’ailleurs, cela ne vous inciterait-il pas à la rejoindre ? En vous joignant à elle ou en vous occupant d’elle…

La masturbation : avec ou sans accessoires ?

C’est une autre question qui peut faire débat. Si vous avez opté pour l’option solo, un sex toy est toujours une « garantie orgasme » puisque conçu pour être efficace. Mais il est vrai qu’une masturbation « manuelle » a un avantage sensualité indéniable, ne serait-ce que parce qu’elle compense un certain « manque » mécanique par une excitation psychologique.

À deux (ou plus), la question peut se poser dans les mêmes termes mais avec aussi un critère supplémentaire de libération psychologique. Se caresser devant son compagnon, c’est une chose. Le laisser nous regarder utiliser un accessoire en est un autre, avec laquelle il faut être particulièrement à l’aise. Mais une fois atteint cet état de confiance mutuelle, il n’est plus grand-chose qui puisse se mettre entre vous et la tempête érotique qui vous attend !

La masturbation : les expressions les plus juteuses

Nous ne pouvions finir l’article sans vous livrer une sélection des expressions les plus imagées pour parler de masturbation :

  • Faire pleurer la Madeleine
  • Dégourdir l’unijambiste
  • Lire le braille
  • Faire fondre la dragée
  • Se faire les cuivres
  • Jouer à crache ou je t’étrangle
  • Faire sourire le lutin
  • Etrangler le dindon
  • Faire vomir l’asticot (Whaaat ?!)

Sur ce on vous laisser deviner lesquelles de ces expressions s’adressent aux hommes et lesquelles aux femmes… Ça devrait mettre un peu d’ambiance lors de vos prochaines soirées « trivial poursuit ». Ça et Colette Renard en fond musical, vous nous en direz des nouvelles.

Photo : pexels

Sexualité : mode d'emploi

Les articles les plus consultés