Exhibitionnisme : regarde moi si tu veux

Pour certains libertins, l’exhibitionnisme est un véritable fantasme. De la volonté d’être vu au simple risque d’être pris sur le fait, cette pratique pimente la vie sexuelle des couples comme des célibataires libertins. Témoignages. 

Faire l’amour « entre soi », sans échangisme ou mélangisme, dans un club libertin ou sur une plage libertine du Cap d’Adge, s’enlacer sous un porche ou au bord d’une route avec l’excitation d’être peut-être découverts, poster ses photos ou vidéos libertines sur le web, tout ça, c’est pratiquer l’exhibitionnisme. Réglons la question de la perversion tout de suite, nous ne parlons pas ici de ceux qui ouvrent leurs imperméables aux passants ou qui plongent dans l’obscénité d’attentat à la pudeur. Il s’agit d’aborder l’excitation sexuelle de libertins exhibitionnistes, toujours respectueux des autres et de la loi et qui se font plaisir entre adultes consentants.

Martin et Caroline, 38 et 36 ans, l’exhib’ digital
« Notre expérience a commencé lorsque mon mari me filmait en club. Nous avons ensuite publié sur des sites internet nos photos et nos vidéos coquines. J’adore l’idée que des gens viennent nous voir et commentent ce que nous faisons. Plus nous sommes vus, plus cela nous excite et nous donne des idées »

Delphine, 26 ans, l’amour à la plage
« Je vais tous les étés au Cap d’Agde et je fais partie de ces libertines qui aiment se montrer. J’aime me masturber en publique, faire l’amour devant tout le monde. C’est un ingrédient très fort de mon excitation et de mon plaisir ».

Pierre et Séverine, 48 et 42 ans, l’excitation avant tout
« Nous sommes libertins et nous pratiquons le mélangisme en soirée privée. Mais c’est vrai que nous avons aussi un côté exhibitionnisme hors du cercle libertin car cela nous excite beaucoup. Nous n’avons pas envie de choquer ou d’être vus par tous les passants, mais le simple fait de se retrouver dans une situation où nous savons qu’il y a un risque d’être surpris fait monter la température et le désir très haut. »

Katarina, 32 ans, se mettre en valeur
« En tant que libertine, mes pratiques sexuelles sont assez vastes. Mais pour l’exhibitionnisme, j’aime surtout être prise en photo, souvent de manière soft d’ailleurs, pour ensuite les voir sur le net. Mon plaisir : être vue sous mon meilleur jour et savoir que l’on peut me désirer, me trouver belle. C’est avant tout un plaisir narcissique. »

Photo : pexels

Les articles les plus consultés